Loiret : un prêtre mis en examen pour agressions sexuelles

Mardi, 17 Avr, 2018

Les agissements du prêtre auraient commencé lorsque la victime était âgée de 10 ans dans le cadre d'un camp de vacances organisé par le diocèse du Loiret, à Perros-Guirec (Côtes-d'Armor).

Agé de 58 ans, le père Olivier de Scitivaux a interdiction d'entrer en contact avec des mineurs et de séjourner dans la région Centre-Val-de-Loire ainsi qu'en Bretagne.

Vendredi 13 avril, un prêtre de 58 ans du diocèse d'Orléans (Loiret) a été mis en examen pour " agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par personne abusant de l'autorité de sa fonction ".

Le message de Michy Batshuayi — BVB
Dortmund a semblé retrouver son football dans les 20 dernières minutes, alors que Schalke payait un peu sa débauche d'efforts.

Il menace un membre d'équipage avec un stylo-plume — Chine
Pour l'instant, aucune information concernant les suites données à l'interpellation n'a été communiquée par les autorités. En Chine , un homme a réussi à prendre en otage l'équipage d'un avion en étant simplement armé d'un stylo-plume.

Nabilla chute dans un lac au Festival de Coachella
Filmée par son compagnon, Thomas Vergara, Nabilla a une fois de plus fait montre de ses talents de gaffeuses. Et plouf! Nabilla s'est rafraîchi les idées pendant le Revolve festival, organisée en marge de Coachella .

Le prêtre accusé avait nié dans un premier temps tous les faits qui lui étaient reprochés mais face au juge d'instruction il a fini par reconnaître "des gestes à caractère sexuel", a révélé à la presse le procureur de la République d'Orléans Nicolas Bessone. Les faits qui lui sont reprochés se seraient produits entre juillet 1994 et juillet 2000 dans un camp de vacances en Bretagne, ainsi que dans une chorale d'une église d'Orléans, rapporte France 3. Le jeune homme qui a dénoncé ces attouchements, aujourd'hui âgé de 33 ans, avait à l'époque entre dix et seize ans.

La victime s'est confiée en 2017 à l'évêque d'Orléans, qui a transmis le témoignage au procureur de la République.

Une deuxième plainte déposée par une autre victime, pour des faits de viol remontant au début des années 80, a été écartée par la justice, les faits étant prescrits, a précisé le procureur. La brigade de recherches de la gendarmerie d'Orléans a aussi indiqué avoir mis en place une cellule spéciale pour enquêter sur cette nouvelle affaire de pédophilie dans le Loiret (1).