Le gouvernement français se dote d'une messagerie cryptée

Mardi, 17 Avr, 2018

"Ce n'est pas une messagerie secret défense, c'est une messagerie qui se veut fonctionnelle comme Whatsapp ou Telegram", a expliqué Guillaume Poupard, le directeur général de l'Agence (rattachée aux services du Premier ministre), au cours d'une conférence de presse dressant le bilan annuel de l'Anssi.

Dès cet été, les hauts fonctionnaires français pourront utiliser une application de messagerie sans crainte d'intrusion.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du numérique, a annoncé que le gouvernement aura sa propre application de messagerie chiffrée dès cet été afin de remplacer Telegram largement utilisé pour communiquer au sein de l'exécutif.

Début de la réunion de l'OIAC sur l'attaque de Douma — Syrie
Trop peu trop tard, pour les évacués de Douma, rencontrés par l'AFP à 400 kilomètres de chez eux, dans un camp de déplacés. Sur 103 missiles tirés sur la Syrie , 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, informe le ministre russe de la Défense.

Grève perlée à la SNCF : la bonne voie ?
Il arrivera au lendemain du vote solennel en première lecture de la réforme ferroviaire à l'Assemblée nationale, prévu mardi. SUD-Rail appelle lui à une grève illimitée depuis le lancement début avril de la mobilisation contre la réforme du rail.

En tribunes pour Bayern-Séville, Vidal suivait Real-Juventus (vidéo)
Hier, le milieu de terrain s'est blessé au genou droit durant l'entraînement a annoncé Bild et comme rapporté par Footmercato. L'entraîneur munichois a confirmé au passage qu'une opération allait se dérouler dans les prochaines heures.

L'application est co-développée par une entreprise privée et la direction interministérielle du numérique (Dinsic) en lien étroit avec l'Agence Nationale de sécurité des systèmes d'information (ANSSI) qui gère la sécurité des communications entre les membres du gouvernement. Le logiciel ainsi développé pourrait être proposé non seulement aux hauts fonctionnaires, mais également aux particuliers. Par exemple, "ce serait bien que les messages échangés par les membres du gouvernement passent par des serveurs hébergés par la Dinsic plutôt que par des serveurs je ne sais trop où".

Ce projet de " messagerie sécurisée interne à l'Etat " avait déjà été évoqué vendredi dernier sur France Inter, par le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi. Actuellement, ce sont les messageries de type Telegram et Whatsapp qui sont utilisées, une situation qui pose problème depuis les différents scandales liés aux solutions américaines et impliquant des fuites massives de données ou piratages. " Nous travaillons à une messagerie sécurisée publique qui ne sera pas dépendante d'offres privées ", avait-il indiqué. Mais Telegram donne très peu d'informations sur sa technologie de chiffrement ou la localisation des serveurs qu'il utilise, ce qui commence à déranger le gouvernement.