Pas de conflit majeur à l'horizon — Frappes en Syrie

Lundi, 16 Avr, 2018

Des Rafale se préparent à décoller de la base militaire aérienne de Saint-Dizier, dans l'est de la France, vendredi 13 avril.

Puis, il a souligné sa fierté de l'efficacité de l'armée américaine, avec une allusion à son budget augmenté.

Si Moscou a quasi systématiquement bloqué les résolutions visant son allié syrien au Conseil de sécurité de l'ONU, les relations entre Russes et Syriens ne sont pas toujours aussi fluides qu'il y paraît.

L'ambassadeur russe à l'ONU, Vladimir Safronkov, lors d'une réunion du Conseil de sécurité, le 7 avril 2017 à New York.

Le Liban "rejette les hostilités aux États arabes pour une raison quelconque", a déclaré son président Michel Aoun, demandant une solution politique à la crise syrienne.

Ces négociations, au point mort, doivent porter sur la gouvernance, la question constitutionnelle, les élections, le contre-terrorisme et des mesures de confiance.

Les enquêteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) devraient arriver dimanche dans l'ex-ville rebelle de Douma, près de Damas, pour enquêter sur l'attaque chimique présumée qui a déclenché des frappes occidentales contre le régime, selon un responsable syrien.

Les réponses identiques de la représentante du département d'Etat américain et du président français sont la preuve irréfutable que ni les Etats-Unis ni leurs alliés français et britannique ne disposent de la moindre preuve de l'implication du régime syrien dans une attaque à l'arme chimique, ni même qu'une telle attaque ait eu lieu. La deuxième cible était une installation de stockage d'armes chimiques à l'ouest de Homs.

Avis de recherche / Fugue : Isaora Thaisa Tavares Assuncao âgée de 14 ans
Elle était également vêtue d'un pantalon noir et gris, de souliers de course noirs et transportait un sac à dos bleu pâle. Elle pourrait se trouver dans un restaurant Mc Donald ou au centre commercial Les galeries d'Anjou.

Un célèbre avocat américain s'immole pour dénoncer la pollution
David Buckel, avocat américain célèbre pour ses prises de position pro-LGBT, s'est suicidé par le feu dans le parc Prospec, à Brooklyn.

Gasset fait le point sur son avenir — ASSE
La victoire de l'AS Saint-Etienne sur le terrain de Strasbourg hier soir (0-1) a laissé un goût amer à Jean-Louis Gasset. Ils m'ont dit qu'ils n'avaient pas tous les éléments pour discuter.

"Nous sommes contents de voir que quelqu'un a enfin senti qu'on existait ", a déclaré Nadia Sidaoui.

"Aujourd'hui, celui qui bloque ce processus, c'est Bachar al-Assad lui-même".

Mais "des frappes ne suffisent pas", poursuit l'ancien président, qui plaide pour "un droit de suite, une pression diplomatique et politique pour qu'une issue soit trouvée au conflit syrien". Cette déclaration intervient au lendemain de l'annonce par le régime de la reprise de toutes les zones rebelles de la Ghouta orientale après l'évacuation des derniers combattants rebelles de Douma.

"Toutes les installations russes ont été soigneusement évitées". M. Bush s'était adressé aux Marines en mai 2003 devant une bannière sur laquelle était inscrit "mission accomplie", quelques semaines avant qu'il ne devienne passablement évident que les Irakiens avaient organisé une insurrection, avec laquelle les États-Unis ont été aux prises pendant des années. Et si deux jours avant les frappes menées conjointement avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, le président de la République assurait sa fermeté quand à la pose concrète d'une ligne rouge à ne pas franchir pour le régime de Damas, il se refusait déjà l'hypothèse d'une intervention militaire sur le sol syrien.

La porte-parole du ministère américain de la Défense Dana White a réaffirmé que les États-Unis ne cherchaient "pas à intervenir " dans la guerre civile syrienne.

Il a par ailleurs affirmé avoir convaincu Donald Trump de "rester dans la durée" en Syrie.

Des manifestants pro-Assad et contre les frappes américaines dans les rues des Damas.