L'Occident temporise face aux menaces russes de "guerre" — Syrie

Lundi, 16 Avr, 2018

Suite à ces menaces, le président américain Donald Trump a consulté ses alliés pour réfléchir à une solution afin que cette crise ne devienne incontrôlable.

"La priorité est d'éviter le danger d'une guerre" entre les Etats-Unis et la Russie, a affirmé jeudi l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia.

Selon elle, la cause des restrictions supplémentaires deviendra " le soutien du régime syrien: les états-UNIS se plaignent que Moscou aide le président syrien bachar el-Assad.

D'autant que la Russie ne reste pas les bras croisés, dans un contexte de relations tendues avec l'Occident par l'affaire de l'ex-espion Sergueï Skripal empoisonné en Angleterre. "Nous avions averti que de telles actions appelleraient des conséquences".

M. Macron et Mme May ont de nouveau discuté vendredi soir de "l'horrible attaque de Douma", a indiqué Downing Street. La question qu'ils se posent: leur objectif est-il atteint?

Donald Trump menace la Russie.

Toulon, la victoire sans le sourire face à Montpellier
Vaincus: 3E Martin (34) Ngandebe (62) Galletier (75), 1T Cruden (34)Évolution du score: 7-0, 12-0, 19-0, 22-0, 22-7, 29-7/ 32-12, 32-17.

Mercato - Une lutte Olympique pour Ben Arfa ?
A l'étranger, l'ancien de Newcastle a aussi une belle cote: le FC Séville et Leicester seraient prêt à prendre le pari. Hatem Ben Arfa devoir se trouver un nouveau club à présent que son contrat arrive à expiration en juin.

Systèmes de réseau de contrôle de carrosserie Kostal
La Société Kostal est parmi les entreprises leader dans le domaine de l’industrie automobile. Cependant, les systèmes de contrôle de réseau intérieurs sont tout aussi importants.

Jeudi, le président français Emmanuel Macron est resté évasif sur le calendrier d'une éventuelle intervention militaire, tout en assurant avoir "la preuve" de l'implication du régime de Bachar al-Assad dans l'attaque.

" Nous devons maintenant reconnaître qu'il est évident que la destruction (des armes chimiques syriennes) n'a pas été totale", a-t-elle fait valoir, tout en précisant que son pays ne participera à une opération militaire occidentale contre Damas.

"La Russie n'a jamais fait livrer de technologies à double usage, ces déclarations provenant des États-Unis sont un autre mensonge et fake", a-t-il notamment déclaré.

De son côté, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui doit se réunir lundi, a annoncé que ses experts étaient en route pour la Syrie et commenceraient leur travail samedi.

" Jamais dit quand une attaque contre la Syrie pourrait avoir lieu".