La Maison-Blanche contredit les déclarations d'Emmanuel Macron — Syrie

Lundi, 16 Avr, 2018

Quelques heures plus tard, la Maison Blanche a indiqué que la mission des forces américaines déployées en Syrie n'avait "pas changé" et que le président Donald Trump voulait qu'elles rentrent aux Etats-Unis "dès que possible".

Dans son adresse à la nation annonçant le déclenchement des frappes coordonnées contre la Syrie menées par les forces américaines, françaises et britanniques, le 45e président des Etats-Unis a souligné dans la nuit de vendredi à samedi que " l'Amérique n'aspire en aucun cas à une présence illimitée en Syrie ". " Déterminés à écraser Daesh " La Maison Blanche a rappelé la nature de la mission des forces américaines en Syrie: " Nous sommes déterminés à écraser complètement ISIS (acronyme anglais de Daesh, NDLR) et à créer les conditions qui empêcheront son retour", selon le communiqué".

"En outre, nous attendons de nos alliés régionaux et de nos partenaires qu'ils prennent plus de responsabilités, aussi bien militairement que financièrement, pour sécuriser la région", ajoute la présidence américaine. Une action de bombardement qui visait à punir le régime syrien une semaine après des soupçons d'attaque chimique à Douma, dans la Ghouta orientale. Il s'agit d'un centre de recherches en banlieue de Damas et de deux cibles dans la province de Homs (centre de la Syrie), un entrepôt d'armes chimiques et, à proximité, un entrepôt d'équipements d'armes chimiques ainsi qu'"un important centre de commandement".

Macron s'exprime après l'intervention en Syrie
L'ambassadeur russe à l'ONU, Vladimir Safronkov, lors d'une réunion du Conseil de sécurité, le 7 avril 2017 à New York. Ils appellent à une enquête internationale pour déterminer les responsables de cette "attaque criminelle".

Gambardella. Tours FC premier qualifié pour la finale
Dans le premier match de l'après-midi, les Ciels et Noir ont éliminé l'USO 5-2 dans une rencontre folle. Le Tours FC continue son beau parcours en se qualifiant pour la finale.

Attaque chimique: l'OIAC débute dimanche son enquête en Syrie
Selon le président français, les frappes occidentales contre la Syrie ont été un succès "sur le plan militaire". Bush en 2003, qui avait alors annoncé, de manière prématurée, la fin de la guerre en Irak.

La France et les États-Unis sont en phase sur le fait que leur engagement militaire en Syrie " se terminera le jour où la guerre contre Daech sera parachevée ", a déclaré lundi Emmanuel Macron. "Nous avons un objectif militaire et un seul: la guerre contre l'Etat islamique", a-t-il estimé.

" La Maison Blanche a raison de rappeler que l'engagement militaire est contre Daech et se terminera le jour où la guerre contre Daech sera parachevée. La France a la même position".