Djukanovic élu président au premier tour, selon son parti

Lundi, 16 Avr, 2018

Le dirigeant historique du Monténégro Milo Djukanovic semblait bien parti pour remporter dès le premier tour la présidentielle au Monténégro, selon les premiers résultats publiés dimanche soir. Djukanovic a dirigé quasiment sans interruption le Monténégro pendant un quart de siècle, jusqu'en octobre 2016.

D'après l'ONG indépendante Centre for Monitoring (CEMI), chargée d'annoncer les résultats préliminaires, Milo Djukanovic devrait obtenir plus de 53,5% des suffrages, loin devant son plus proche adversaire, Mladen Bojanic, crédité d'un tiers des suffrages.

Macron : Notre opération militaire en Syrie était légitime
Trop peu trop tard, pour les évacués de Douma, rencontrés par l'AFP à 400 kilomètres de chez eux, dans un camp de déplacés. Il a fait ces remarques lors d'un entretien téléphonique avec son homologue iranien Hassan Rohani, qui a appelé M.

Présidence de la CGEM. Faïçal Mekouar, colistier de Mezouar
Lundi 16 avril, le conseil d'administration de la CGEM doit valider les candidatures pour qu'elles deviennent officielles. En effet, une troisième candidature qualifiée par les observateurs de "surprise", se lance également dans la bataille.

Pas de conflit majeur à l'horizon — Frappes en Syrie
Des Rafale se préparent à décoller de la base militaire aérienne de Saint-Dizier, dans l'est de la France, vendredi 13 avril. L'ambassadeur russe à l'ONU , Vladimir Safronkov, lors d'une réunion du Conseil de sécurité, le 7 avril 2017 à New York.

Milo "Djukanovic est le nouveau président du Monténégro" et "il n'y aura pas de second tour", a déclaré un responsable du parti démocratique socialiste (DPS) Milos Nikolic, qui s'exprimait devant la presse au siège de ce parti. Celui-ci a reconnu la victoire de son adversaire, disant simplement: "Le Monténégro a choisi ce qu'il a choisi". C'est " la victoire de l'avenir européen du Monténégro ", a réagi de son côté Milo Djukanovic qui s'est engagé à œuvrer tout au long de son mandat de cinq ans à rapprocher de l'UE son pays de 620 000 habitants. Ce dernier a promis de continuer d'oeuvrer à l'adhésion du petit pays des Balkans à l'Union européenne. Mladen Bojanic, soutenu par la plupart de partis d'opposition, a remporté 32% des suffrages, alors que Draginja Vuksanovic du Parti social-démocrate (SDP) n'en a obtenu que 8%.

Les autorités judiciaires monténégrines ont accusé des institutions russes d'avoir été derrière la tentative de coup d'Etat d'octobre 2016, ce que Moscou réfute. Le candidat avait fait de l'adhésion à l'UE, l'un des axes forts de sa campagne. Elle l'accuse de longue date d'entretenir des liens avec les milieux criminels.