Un modus operandi inquiétant — Attaque de Tombouctou

Dimanche, 15 Avr, 2018

"Les combats ont pris fin vers 18H30", plus de quatre heures après leur début, selon le ministère.

L'attaque "sans précédent" qui a visé samedi les camps de la force onusienne Minusma et de la force française Barkhane à Tombouctou au Mali a fait un moins un mort ainsi qu'une vingtaine de blessés, selon une communication du ministère malien de la Sécurité et de la Protection civile. Il a eu lieu sur le site aéroportuaire de cette ville légendaire du nord du Mali.

"Des terroristes portant des casques bleus et circulant à bord de deux véhicules chargés d'explosifs, l'un aux couleurs de l'armée malienne, l'autre portant les lettres 'UN' ont tenté de s'infiltrer dans ces camps", a précisé le gouvernement malien dans un communiqué.

"La Minusma confirme une importante attaque complexe sur son camp à Tombouctou cet après-midi (mortiers + échanges de tirs + attaque au véhicule suicide)".

"Un des véhicules piégés a explosé, tandis que le second portant le sigle UN a pu être immobilisé", a ajouté le ministère. Bamako et la Minusma ont assuré que la situation était à nouveau "sous contrôle". Des riverains du site de la Minusma et des forces Barkhane ont été blessés par des balles perdues.

" "Poutine dénonce un " acte d'agression contre un Etat souverain " — Frappes en Syrie
La Russie convoque une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu afin de discuter des actions agressives des États-Unis et de leurs alliés.

Lyon a déroulé... et Fekir a rejoué — OL-Amiens
La victoire permet aux hommes de Bruno Genesio de consolider leur troisième place en attendant le match de l'OM demain à Troyes . Quarante-huit jours après sa blessure au genou droit, Nabil Fekir a fait son retour sur les terrains.

Del Piero ne comprend pas Buffon — Juventus Turin
La défense compacte de la Juve: " On avait la sensation de pouvoir marquer, les occasions étaient là mais on ne marquait pas. On ne peut pas faire quelque chose comme ça. "C'est normal, c'est la dernière minute".

"C'est la première fois qu'il y a eu une attaque de cette envergure contre la Minusma à Tombouctou", a expliqué à l'AFP une source sécuritaire étrangère.

"Un Casque bleu tué lors d'échanges de tirs avec les assaillants, une dizaine de blessés", a écrit dans la soirée sur Twitter la force de l'ONU au Mali (Minusma). "On tirait un peu partout", raconte Yéya Tandina, journaliste à Tombouctou, qui s'est rendu sur les lieux une heure après le début de l'attaque.

Elle doit recevoir dans les prochains mois des renforts canadiens, Ottawa ayant annoncé le 19 mars sa décision de déployer pendant un an une force d'appui aérienne avec des hélicoptères et des Casques bleus.

La Minusca est la mission de maintien de la paix de l'ONU la plus coûteuse en vies humaines.