Interview de Macron: Jean-Jacques Bourdin a "une pression terrible"

Mercredi, 11 Avr, 2018

C'est une semaine décidément très médiatique qui s'ouvre pour le président de la République Emmanuel Macron.

Marine Le Pen est visiblement loin d'approuver la prochaine interview du président Emmanuel Macron par Edwy Plenel, le fondateur de Mediapart.

"Blessée" et très choquée, Christine Angot révèle avoir pleuré pendant le.

Trois jours plus tard, c'est sur BFMTV et Médiapart que l'on retrouvera le chef de l'Etat.

F'murrr, le papa de la BD "Le Génie des Alpages", est décédé
Il y mettait en scène un berger, Athanase, une bergère, Naphtalène , un bélier, Romuald, et un troupeau de brebis intellos dont vous pourrez trouver tous les noms ici .

France: Macron accusé d'atteinte à la laïcité
L'avis de Nicolas Cadène: "La loi de 1905 instaure la séparation, et affirme que l'Etat ne reconnaît aucun culte". La laïcité, socle du vivre-ensemble, assure la liberté de conscience: celle de croire et de ne pas croire.

Alphonse Areola en partance du PSG ?
Sous contrat jusqu'en 2019, le concurrent de Kevin Trapp a pourtant discuté d'une prolongation avec ses supérieurs. Pire, le portier de 25 ans n'est même pas sûr de revenir au Camp des Loges à la reprise.

"Je suis scandalisée que le président de la République française se fasse interviewer durant deux heures par un homme qui a justifié et s'est réjoui de l'assassinat des athlètes israéliens aux jeux Olympiques de Munich", s'indigne la présidente du Front national, qui insiste: "C'est un homme qui a justifié et défendu un acte terroriste ignoble". "Ça me scandalise et ça devrait scandaliser tous les Français".

Selon elle, ce choix est une "drôle de leçon et drôle de signal lancés" dans un contexte de "guerre contre le terrorisme islamiste". En effet, elle reproche au fondateur de Mediapart d'avoir justifié les attentats terroristes ayant visé les athlètes israéliens lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972.

À travers cette attaque, Marine Le Pen fait référence à des propos écrits par Edwy Plenel en 1972 dans la revue "Rouge", l'hebdomadaire de la Ligue communiste révolutionnaire.

Mais il s'agit d'une " position que je récuse fermement aujourd'hui", avait ajouté M. Plenel.