Les opérateurs téléphoniques investiront trois milliards d'euros contre les "zones blanches"

Воскресенье, 14 Янв, 2018

Dans le JDD, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la cohésion des territoires, Julien Dernormandie a annoncé un accord avec Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free.

"Nous sommes parvenus vendredi matin à cet accord avec (les quatre principaux opérateurs), sur proposition de l'Arcep, le gendarme des télécoms", déclare-t-il. "Nous allons faire en trois ans ce que nous avons fait jusqu'ici en 15 ans pour déployer la téléphonie mobile!".

Читайте также: Jack Lang se lâche contre Donald Trump — "Président de merde"

Selon Julien Denormandie, il faut atteindre les objectifs fixés par le président de la République lors de la conférence nationale des territoires mi-juillet, à savoir "un bon débit pour tous d'ici à 2020, du très haut débit d'ici à 2022 et l'accélération d'une téléphonie mobile de qualité". Dans certains endroits, ils devront mutualiser leurs équipements, c'est à dire partager les pylônes hébergeant les antennes-radio.

Les opérateurs s'engagent en outre à "couvrir les principaux axes de transport, et notamment les 30 000 km de lignes ferroviaires, lignes de TER comprises", ajoute Julien Denormandie, qui a écarté tout financement de la part de l'État. L'État vient de conclure un accord avec les 4 opérateurs téléphoniques. Julien Denormandie précise que les opérateurs se sont engagés "à consentir plus de trois milliards d'euros d'efforts financiers pour y arriver", chaque opérateur devant notamment fournir "5 000 installations supplémentaires".

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог