Trump refuse d'inaugurer une nouvelle ambassade à Londres

Samedi, 13 Jan, 2018

"Non, c'est parce que personne ne voulait vous voir, et vous avez compris le message", a tweeté le député travailliste Ed Milliband en réponse au gazouillis de Donald Trump.

Le président accuse son prédécesseur d'avoir vendu "possiblement la meilleure et la mieux située de toutes les ambassades à Londres pour une bouchée de pain, seulement pour en construire une nouvelle (...) pour 1,2 milliard de dollars". En forme de cube, il a été conçu par le cabinet d'architectes américain KieranTimberlake et se situe dans le sud-ouest de Londres, au bord de la Tamise. Sa raison: l'administration Obama n'a pas bien géré la nouvelle ambassade américaine qu'il devait inaugurer. Il ouvrira au public mardi mais son inauguration officielle n'était pas prévu avant fin février. Selon lui, la nouvelle ambassade est 'un signal lancé au monde que la relation spéciale que nous avons (entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis) est plus forte et va grandir et se renforcer'.

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi soir, de manière inattendue, sa décision d'annuler sa visite au Royaume-Uni, la justifiant par sa déception quant au "mauvais" choix de l'emplacement de l'ambassade des Etats-Unis.

La visite de Donald Trump était aussi susceptible de provoquer des manifestations hostiles, avait souligné la presse britannique, ceci dans un contexte de tensions entre les deux alliés historiques.

Toutes les infos — Nintendo Direct Mini
Pour les fans de Mario + Rabbids Kingdom Battle, on note qu'un nouveau personnage - Donkey Kong! - sera offert aux joueurs. Portage de Hyrule Warriors de la Wii U à la Switch pour le printemps en version " Definitive", avec des costumes en bonus.

Watford : Brice Dja Djédjé prêté à Lens (officiel)
Selon RMC , l'international ivoirien devrait quitter Watford pour rejoindre le RC Lens . Je suis heureux de retrouver la France et de signer ici.

Trump n'a pas (encore) tué l'accord sur le nucléaire iranien
Le président se contente de "dé-certifier" que l'accord soit dans "l'intérêt de la sécurité nationale" américaine. Réunis jeudi à Bruxelles, les Européens avaient eux de nouveau fait bloc pour défendre l'accord de Vienne.

En revanche, Sadiq Kahn, le maire de Londres a commenté cette annonce.

Une excuse pour éviter des manifestations anti-Trump?

Aucune date n'avait été formellement annoncée pour sa visite, mais on s'attendait à ce que M. Trump se rende à Londres le mois prochain.