Trump n'a pas (encore) tué l'accord sur le nucléaire iranien

Samedi, 13 Jan, 2018

En même temps, sauf imprévu, le président devrait suivre la recommandation du secrétaire d'État Rex Tillerson et du secrétaire à la défense Jim Mattis en renouvelant les clauses de suspension des sanctions, décidées par l'administration Obama à la suite de l'accord. Mais ils ont aussi évoqué les nombreux autres sujets de.

Si ces modifications ne sont pas apportées d'ici quatre mois, les Etats-Unis se retireront unilatéralement de l'accord, a expliqué un haut responsable de l'administration américaine.

Dans un communiqué, le département du Trésor écrit que ce proche du guide suprême de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, s'est rendu coupable "de graves violations des droits de l'homme en Iran".

"Emmanuel Macron a souligné lors d'un entretien téléphonique avec Donald Trump " l'importance " du " respect par l'ensemble de ses signataires " de l'accord nucléaire avec l'Iran, a indiqué jeudi l'Elysée".

"Il importe donc aujourd'hui que l'ensemble des parties prenantes respecte cet engagement commun, et en conséquence que nos alliés américains le respectent aussi", a-t-il insisté.

Les Etats-Unis envisagent d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran, a annoncé jeudi le ministre américain des Finances, Steven Mnuchin, alors que le président Donald Trump devra bientôt annoncer s'il souhaite prolonger l'allégement des sanctions contre l'Iran dans le cadre de l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015. Ils avaient mis Donald Trump en garde contre une réimposition des sanctions sur le nucléaire. Le président se contente de "dé-certifier" que l'accord soit dans "l'intérêt de la sécurité nationale" américaine.

Neymar sa décision est un pas en arrière
Interrogé par Zico, au cours d'un programme diffusé sur Youtube, Ronaldo , la légende du football brésilien, a jugé le transfert de Neymar au Paris SG. " Il est maintenant au PSG, mais je pense que sa décision est sportivement un pas en arrière".

Systèmes de réseau de contrôle de carrosserie Kostal
La Société Kostal est parmi les entreprises leader dans le domaine de l’industrie automobile. Cependant, les systèmes de contrôle de réseau intérieurs sont tout aussi importants.

Arsenal lorgne Zaha, mais — Crystal Palace
Gabriel Jesus et Kevin De Bruyne sont titulaires dans leurs sélections et à six mois de la Coupe du Monde ce n'est pas la meilleure nouvelle à recevoir.

L'Allemand Sigmar Gabriel s'est prévalu d'un accord de principe de la part de Mohammad Javad Zarif pour commencer un "dialogue" sur "un changement de comportement dans la région".

"Nous avons décidé aujourd'hui que nous discuterions sur ces sujets contentieux, en commençant avec le Yémen".

Mme Mogherini, qui a présidé les négociations au nom de l'UE, a promis de tout faire pour préserver cet accord jugé essentiel pour endiguer la prolifération nucléaire, y compris en rencontrant à Washington des membres du Congrès hostiles au texte. "Ceci n'a rien à voir avec l'accord sur le nucléaire (...) mais il y a un besoin urgent de le faire", a-t-il expliqué. "L'Iran a, c'est bien connu, d'autres positions" à ce propos, a ajouté Sigmar Gabriel, sans donner plus de détails.

"Il n'y a pas aujourd'hui d'indication qui pourrait laisser un doute sur le bon respect par la partie iranienne de l'accord puisque l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) confirme régulièrement (sa) bonne mise en oeuvre", a fait valoir le ministre français Jean-Yves Le Drian.

Réunis jeudi à Bruxelles, les Européens avaient eux de nouveau fait bloc pour défendre l'accord de Vienne.