Meurtre de Sophie Lionnet à Londres : les premiers aveux des meurtriers présumés

Samedi, 13 Jan, 2018

Si le couple nie toujours avoir assassiné la jeune fille, il a cependant plaidé coupable ce vendredi pour "entrave à la justice" pour avoir essayé de "se débarrasser" du corps "en le brûlant", selon les termes rapportés par nos confrères de l'AFP. La mort de la jeune fille avait provoqué l'émotion dans la communauté des jeunes filles au pair qui travaillent au Royaume-Uni.

Ils ne reconnaissent toujours pas avoir tué Sophie Lionnet, la jeune fille au pair âgée de 21 ans, originaire de Troyes, dont le corps a été retrouvé calciné le 20 septembre dernier dans le jardin d'une propriété de Wimbledon, au sud-ouest de Londres. Elle ne dispose, pour le moment, que des témoignages de l'entourage de la jeune fille.

Martin Fourcade emmène le relais français sur la 2e place à Ruhpolding
Avec un tir parfait, le Catalan a remonté un par un ses adversaires pour donner en tête le relais à Guigonnat. "Trois coureurs consistants et un extraterrestre ".

Soupçons d'espionnage des salariés : le parquet demande un procès contre Ikea
Ikea France et 15 personnes ont été renvoyées en correctionnelle ce jeudi par le tribunal de grande instance de Versailles. Quatre fonctionnaires de police figurent d'ailleurs parmi les mis en examen (inculpés).

Dembélé reçoit le feu vert médical — Barça
L'Argentin et l'Uruguayen étaient de retour à l'entraînement mardi. "Il est désormais à la disposition d'Ernesto Valverde ". Après trois mois et demi d'absence, Ousmane Dembélé a reçu le feu vert du staff médical du FC Barcelone.

Le couple avait été rapidement arrêté et mise en examen pour meurtre, mais ils n'ont jamais reconnu avoir tué Sophie Lionnet. Le drame avait mis en avant les dangers auxquels peuvent exposer les jeunes gagnant ainsi leur vie à l'étranger, ne connaissant souvent personne sur place, pas même ceux qui les emploient.

Ces déclarations ont été faites vendredi devant la cour criminelle de l'Old Bailey à Londres, dans le cadre d'une audience de "plaider-coupable" qui prépare le procès prévu, sur cinq semaines, le 19 mars 2018.