Le transport et la logistique recrute — Hauts-de-France

Samedi, 13 Jan, 2018

1 700 postes sont à pourvoir dans les Hauts-de-France dont un millier dans le Nord-Pas-de-Calais. " souligne-t-on. Et d'ajouter: " Ces premières candidatures sont actuellement traitées par le comité TREMPLIN des Hauts-de-France, qui anime la démarche en région et qui est composé des représentants des organisations professionnelles porteuses de TREMPLIN, secondés par les organismes professionnels, AFT et OPCA Transport et Services.

67 exploitants transports, affréteurs et agents de transit.

- Mécaniciens avec 24 besoins exprimés.

Département de l'Hérault: Le territoire de Montpellier concentre 220 postes, 96 à Béziers, 13 à Sète, 1 à Agde et Pézenas.

Australie : Macabre découverte d'un koala retrouvé mort vissé à un poteau
Comme ils vivent haut perchés dans les arbres, leur nombre est difficile à évaluer mais ils étaient estimés à 330 000 en 2012. Ce mercredi 10 janvier, une association de défense des koalas a fait une macabre découverte .

Un jeune homme décède après une bagarre
Un jeune homme d'une vingtaine d'années a a été tué à Paris à la station Châtelet vendredi 12 janvier vers 18h30, indique BFMTV . Selon BFMTV, c'est à l'issue d'une dispute entre le meurtrier et sa victime que se seraient produits les faits.

Lait contaminé: Une dizaine de plaintes de parents bientôt déposées contre Lactalis
Ce dernier conserve, en effet, des souches anciennes qui vont permettre une comparaison. Un numéro vert, le 01.71.53.51.20, a été ouvert.

Département de l'Aude: Le territoire de Narbonne aura 12 postes à pouvoir et 8 à Limoux.

Département de la Lozère: La Lozère affiche 9 postes à pourvoir.

Une communication auprès des 4,7 millions de demandeurs d'emplois (via Pôle Emploi), une communication terrain auprès des agences de Pôles emploi, missions locales, Cap Emploi, un fléchage systématique vers le secteur, des sortants de formations Transport-Logistique en recherche d'emploi, une sensibilisation des publics les plus larges rencontrés sur les salons d'information, métiers, forums et une campagne de sourcing digital (réseaux sociaux et sites Internet). Les comités identifient ainsi les candidats directement employables et les mettent en relation avec les entreprises de leur bassin d'emploi ayant répondu à l'enquête; repèrent les profils nécessitant une action de formation, complémentaire ou d'accès au métier; font connaître les besoins en recrutement aux partenaires régionaux et mettent en place des plans d'actions pour élargir le vivier de candidats. Cette opération est menée par les organisations professionnelles de la branche (FNTR, Union TLF, FNTV, CSD et Unostra) qui ont recensé les besoins des entreprises dans tout le pays entre le 22 septembre et le 10 novembre 2017.

Lancée mi-novembre cette deuxième phase axée sur la constitution d'un vivier de candidats commence à porter ses fruits et a, jusqu'à présent, permis de collecter 565 candidatures en Nouvelle-Aquitaine.