Catherine Deneuve défend la "liberté d'importuner" : l'actrice lynchée sur Twitter

Vendredi, 12 Jan, 2018

Les signataires du texte défendent ainsi la liberté d'importuner qu'elles considèrent indispensable à la liberté sexuelle.

"Cette justice expéditive a déjà ses victimes", des hommes dénoncés et sanctionnés "lorsqu'ils n'ont eu pour seul tort que d'avoir touché un genou, tenté de voler un baiser, parlé de choses 'intimes' lors d'un dîner professionnel ou d'avoir envoyé des messages à connotation sexuelle à une femme chez qui l'attirance n'était pas réciproque". " Mais la suite du texte ne fait aucun doute: les signataires critiquent ici l'ouverture de la parole qui a eu lieu à la suite de l'affaire Weinstein, qui a vu plusieurs actrices accuser le producteur Harvey Weinstein d'agressions et de harcèlement sexuel". " Voici le témoignage anonyme d'une femme qui été victime de "frotteurs" dans les transports en commun".

Cette tribune s'inquiète de la "libération de la parole", conséquence de l'affaire Weinstein. "Nous avons énormément de mal à faire comprendre aux jeunes filles que se frotter contre elles, frotter un sexe d'homme contre une femme dans le métro sans son opinion, est une agression sexuelle qui vaut jusqu'à trois ans de prison et 75.000 euros d'amende".

"En tant que femmes, nous ne nous reconnaissons pas dans ce féminisme qui, au-delà de la dénonciation des abus de pouvoir, prend le visage d'une haine des hommes et de la sexualité", argumentent-elles encore après avoir pris soin de distinguer drague et agression sexuelle. "La drague insistante ou maladroite n'est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste" affirment-elles. Le plus étonnant, c'est que cette celle-ci n'est pas le fait d'hommes réacs à la Éric Zemmour, mais de femmes.

Ce jour là la grande dame du cinéma français avait réagit à la polémique quant à la nomination de Roman Polanski pour présider les Césars  Crédits: TF1
Ce jour là la grande dame du cinéma français avait réagit à la polémique quant à la nomination de Roman Polanski pour présider les Césars Crédits: TF1

Dès mardi soir, une contre-tribune, publiée par un groupe de féministes, a fustigé le "mépris" des défenseurs de la "liberté d'importuner".

"Dès que l'égalité avance, même d'un demi-millimètre, de bonnes âmes nous alertent immédiatement sur le fait qu'on risquerait de tomber dans l'excès".

"Je propose que Deneuve commence par s'immerger dans le métro à l'heure de pointe", a ainsi lancé un internaute. Interrogée sur son adhésion plutôt à Catherine Deneuve ou à Caroline De Haas, la secrétaire d'Etat a appelé à "sortir des questions de personnes". Dans le Guardian, Van Badham, dramaturge, écrivaine et éditorialiste pour le journal britannique, a répondu à Catherine Deneuve au sujet de cette "chasse aux sorcières" fantasmée par ces intellectuelles françaises d'une génération pour qui il serait peut-être temps de se tourner vers un féminisme plus inclusif. voire de réviser ses classiques?

Le sous-marin argentin a été pulvérisé en 40 millisecondes
Le 15 novembre dernier, l'ONI a détecté un signal acoustique dans l'océan Atlantique qu'il attribue à l'implosion du submersible. Le " San Juan ", joyau de la Marine argentine. " Leur mort a été instantanée ", rajoute l'ONI.

Un chaton perdu prend le train et retrouve sa maîtresse — Le Mans
Je l'ai pris avec moi et je lui ai dit "petit tu montes, on trouvera une solution quand on sera au Mans", a-t-il raconté. Il a continué de suivre l'employé, qui n'a alors pas vraiment eu le choix: "Il commençait à aller sous mon train.

La LFP dit stop à la Goal Line Technology
Ce contrat devrait être examiné lors du prochain Conseil d'Administration de la LFP qui se tiendra la semaine prochaine à Paris. La Goal Line Technology semble avoir atteint ses limites sur les terrains de l'Hexagone.