Homards. La Suisse va interdire de les faire bouillir vivants

Jeudi, 11 Jan, 2018

En Suisse, ce geste est maintenant considéré comme de la maltraitance animale.

Défenseurs des animaux et scientifiques sont affirmatifs: les homards souffrent lorsqu'ils sont ébouillantés. Le texte de loi spécifie: "D'après les connaissances actuelles, ces crustacés solitaires disposent d'un système nerveux complexe et sont sensibles à la douleur".

Ainsi, ils ressentent la douleur et une sensation de brûlure intense quand ils sont jetés dans de l'eau bouillante.

Rennes - Mercato : Legia Varsovie, Yacouba Sylla décidé à partir
Les Rouge et Noir souhaitent en effet profiter de la manne financière d'une vente pour accélérer sur le dossier d'un attaquant . Les deux clubs ont toujours des contacts réguliers, mais les Bretons disposent d'une offre d'un club belge (achat de 500 000€).

Paris : Trois personnes interpellées après un braquage à main armé au Ritz
ATTENTION!Casse au Ritz HOTEL PRUDENCE A MADELEINEGunshots!The same service door that Lady Di & Sir Al Fayed left in July 1997... Un des deux voleurs en fuite a également perdu une sacoche contenant des bijoux et des montres, a ajouté la même source.

Climat. Trump prêt à revenir dans l'accord de Paris ?
En plus des Etats-Unis, deux autres pays ne font pas partie de l'accord: la Syrie, qui est en pleine guerre civile; et le Nicaragua, qui considère que l'accord ne va pas assez loin.

Actuellement en révision, la loi relative à la protection des animaux va changer à compter du 1er mars prochain. Des mesures devront être prises par l'organisateur en cas de non-respect des consignes. "La pratique consistant à plonger les homards vivants dans de l'eau bouillante, courante dans la restauration, n'est plus admise", pouvait-on lire dans un communiqué publié sur le site internet du gouvernement suisse.

Les vivants crustacés, par exemple, le homard, les plus " vous ne pouvez pas transporter sur de la glace ou dans de l'eau glacée ". Pour ce faire, différentes techniques sont évoquées: l'utilisation d'un couteau ou d'un dard afin d'assurer une mise à mort la plus rapide possible et sans souffrance, ou encore par électrocution à l'aide d'un "crustastun " - un appareil spécialement conçu pour tuer les animaux en un éclair, sans même que ces derniers ne s'aperçoivent de ce qui leur arrive".

Outre les crustacés, d'autres animaux ont également vu leurs statuts davantage protégés par les institutions suisses: ainsi, les chiens devront être autorisés à aboyer tant qu'ils le souhaitent, et le fait de tenter de les faire taire de force sera répréhendé. Ils seront donc maintenus dans leur " environnement naturel " et seront tués sans souffrance.