Un ex-collaborateur de Trump attaque le procureur en justice — Affaire russe

Mercredi, 10 Jan, 2018

Les avocats du président américain ont rencontré fin décembre des représentants du bureau du procureur Mueller pour discuter des aspects logistiques d'un éventuel entretien, et notamment son format, ajoute la chaîne de télévision américaine qui a interrogé trois personnes au fait du dossier.

" L'interrogatoire de Donald Trump porterait sur des questions limitées et pourrait avoir lieu très prochainement, dans les semaines à venir", selon NBC et le Washington Post, qui citent des proches du président.

Des enquêtes ont été menées au sein du Congrès pour ingérence de la Russie par cyberattaque dans les élections présidentielles américaines du 8 novembre 2016.

"Le Haillan, pas pire pour un joueur de foot" — Willy Sagnol
Des critiques qui ne tombent pas forcément à pic pour la direction girondine , pour qui l'étau se resserre irrémédiablement. Je crois qu'il y a un directeur sportif à Bordeaux , et aujourd'hui, Jocelyn il a besoin d'un appui technique.

Santé : le travail de nuit cancérigène ?
Les chercheurs ont d'ailleurs effectué une autre analyse portant sur les effets du travail de nuit sur les risques de six cancers. Les résultats de l'étude ont montré que le travail de nuit à long terme chez les femmes augmente le risque de cancer de 19%.

CES: 3 nouveaux smartphones Xperia à moins de 450 euros
Le Xperia L2 possède un appareil photo principal 13 MP pour des clichés lumineux s'affichant avec brio sur le grand écran . Voilà les premières informations à retenir sur ces deux téléphones en plus des fiches techniques ci-dessous.

De son côté, Donald Trump a indiqué qu'il parlerait à l'équipe du procureur: " Nous sommes très ouverts.

Dans le cadre de l'enquête menée par Robert Mueller, l'ex-conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, l'ex-directeur de campagne de Donald Trump Paul Manafort, son associé Rick Gates et le conseiller en politique étrangère pendant la campagne de Trump George Papadopoulos ont été mis en accusation.

Les services de renseignement américains ont même établi dans un rapport confidentiel rendu public en janvier 2017 que la Russie avait interféré dans l'élection présidentielle pour aider Donald Trump à remporter la présidence. Mais Robert Mueller peut aussi enquêter sur "tout sujet découlant directement ou indirectement" d'une éventuelle collusion, ce qui lui donne de facto les coudées franches. Donald Trump souhaite mettre un terme au plus vite à une enquête qui empoisonne son mandat et qu'il juge humiliante pour les Etats-Unis. "Il n'y a pas eu de crime", a déclaré le président alors qu'il se trouvait à Camp David. "C'est le genre de situation où, quand vous n'avez rien fait de mal, vous parlez franchement et avez envie d'en terminer ".