L'autorité des marchés financiers avertit Nabilla sur les dangers du bitcoin

Mercredi, 10 Jan, 2018

Et c'est par l'intermédiaire du réseau social Snapchat que la jeune femme de 25 ans a informé ses milliers de fans de sa nouvelle passion. En clair, une publicité longue de plus de 3 minutes déguisée en conseils négligemment livrés sur Snapchat, dans laquelle elle donne également les comptes personnels des traders.

Dans cette vidéo, Nabilla explique à ses admirateurs que le Bitcoin "est grave en train de se développer" et vante les mérites d'un site (TraderLeBitcoin) qui permet d'apprendre à investir dans cette monnaie.

"Le bitcoin, c'est très risqué", avertit l'AMF en mentionnant Nabilla.

Orelsan et Fakear, deux Caennais nommés aux Victoires de la musique
Le vote est ouvert à partir de ce mardi 18H30 jusqu'au 9 février 20H00, sur les sites internet lesvictoires.com et de France 2. Fakear figure, lui, parmi les candidats au titre d'Album de musiques électroniques .

Aulas veut recruter en janvier... mais pour cet été — OL
On a une équipe qui n'a pas démérité, qui a fourni des performances de qualité, avec beaucoup de jeunes qui pointent le nez. Une belle première partie du cru 2017-2018 donc pour les joueurs de Bruno Genesio .

Salmonelles : E.Leclerc a vendu des lots contaminés malgré le rappel
Et de poursuivre en assurant que "tous les clients" concernés avaient été identifiés "sur l'ensemble du territoire français". Il y a eu une sursaturation d'informations, un problème de tri et d'interprétation. "Cette défaillance est inadmissible ".

Auréolée d'une couronne de coeurs roses, Nabilla y fait l'article de TraderLeBitcoin, une société de trading basée à Andorre, comme le rapporte Capital. "Moi j'ai dû mettre 1000 euros, et j'ai déjà gagné 800 euros", ajoute Nabilla, non sans avoir précisé à ses fans qu'ils peuvent également "mettre beaucoup moins".

De quoi faire réagir l'Autorité des marchés financiers (AMF), qui dans un message insolite posté sur Twitter mardi 9 janvier a mis en garde " #Nabilla ". En affirmant: "C'est de l'argent que vous pouvez toujours récupérer, c'est de l'argent virtuel (.) C'est gratuit, il n'y a rien à perdre", elle omet en effet de dire que la réalité est bien plus contrastée, le Bitcoin pouvant notamment perdre sa valeur à tout moment. " Le #Bitcoin c'est très risqué!" On peut perdre toute sa mise.

L'idée d'associer starlettes et monnaies virtuelles devient par ailleurs un phénomène au Japon, où le bitcoin fait fureur. "Pas de placement miracle, restez à l'écart". Des " idoles", ces nymphettes qui monopolisent les palmarès musicaux de l'archipel, ont décidé d'exploiter le filon en lançant un groupe dédié aux monnaies virtuelles.