L'addiction aux jeux vidéo sera bientôt reconnue comme une maladie par l'OMS

Mercredi, 10 Jan, 2018

L'inclusion d'une telle dépendance dans la Classification internationale des maladies aide les pays lorsqu'ils planifient leurs stratégies de santé publique et surveillent les tendances des maladies.

L'OMS compte reconnaître l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie.

L'Organisation Mondiale de la Santé, l'OMS, souhaite taper du poing sur la table pour dénoncer les dangers des jeux vidéo. Et d'ajouter que cette maladie pourra être détectée par "un comportement lié aux jeux vidéos sur Internet ou hors ligne, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité croissante accordée au jeu par rapport à d'autres activités, au point qu'il prenne le pas sur d'autres centres d'intérêt". Comme l'a souligné Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS, "le trouble du jeu vidéo est un concept relativement nouveau et les données épidémiologiques dans la population n'ont pas encore été rassemblées ".

Ski: Shiffrin remporte le slalom de Flachau, sa 41e victoire
Sur la piste Hermann Maier, l'extraterrestre de Vail a devancé l'Autrichienne Bernadette Schild et la Suédoise Frida Hansdotter. Prise sur l'arrière et éjectée sur un mouvement de terrain, la Valaisanne a connu sa 2e élimination en slalom après Killington.

CES: 3 nouveaux smartphones Xperia à moins de 450 euros
Le Xperia L2 possède un appareil photo principal 13 MP pour des clichés lumineux s'affichant avec brio sur le grand écran . Voilà les premières informations à retenir sur ces deux téléphones en plus des fiches techniques ci-dessous.

Frédéric Paquet nouveau directeur général — AS Saint-Étienne
Alors qu' Alain Roche a refusé le poste lundi , Frédéric Paquet a été nommé mardi. Paquet pilotera l'ensemble des activités du club à compter du 19 janvier.

L'OMS ne met pas en cause la pratique seulement ludique du jeu vidéo mais entend alerter sur des comportements déviants. Ce classement permettrait aux individus souffrant d'une addiction aux jeux vidéo de bénéficier d'un encadrement médical. On constate par exemple une dégradation de sa vie familiale, de ses relations sociales, de ses résultats scolaires... "C'est le but de tous les jeux mais dans les situations addictives, cela devient problématique", explique dans Sciences et Avenir le docteur Bruno Rocher, psychiatre addictologue au CHU de Nantes. C'est le magazine Psychology Today qui annonce cette nouvelle...

La maladie va engendrer "un comportement addictif" chez les patients, ajoute l'Organisation mondiale de la santé. Faites-nous part de votre expérience dans les commentaires.