La guérilla de l'ELN demande la poursuite des négociations de paix — Colombie

Mercredi, 10 Jan, 2018

La guérilla de l'ELN, l'Armée de libération nationale, qui observe depuis le 1er octobre un cessez-le-feu avec le gouvernement colombien, a annoncé qu'elle considérerait la trêve comme terminée mardi à minuit, tout en se disant disposée à continuer à discuter, a annoncé son principal négociateur à l'AFP. Sans entrer dans les détails, il a dénoncé la reprise des "attaques terroristes contre la population, les forces armées et les infrastructures". Un peu plus tôt, l'entreprise publique pétrolière Ecopetrol a dénoncé un "possible attentat" contre un puits situé dans le département de Casanare, dans l'est de la Colombie. Les autorités ont en outre rapporté une attaque à la grenade contre un poste de sécurité de l'armée dans le département d'Arauca, à la frontière du Venezuela, où l'ELN a une forte présence. "Nous, nous restons ici (à la table des négociations), que les discussions se poursuivent et qu'aucun incident ne vienne les interrompre".

Mardi, jour de la fin de la trêve, les deux parties avaient entamé des pourparlers en vue d'une prolongation de la trêve.

Les négociations entre le gouvernement et l'ELN, organisées à Quito, la capitale équatorienne, depuis février dernier, devaient reprendre lundi mais avaient été repoussées à ce mercredi en raison d'un problème logistique, avait annoncé le gouvernement. Mais la paix se conquiert avec de la bonne volonté et des actes concrets. "Pas seulement avec des mots", a déclaré Juan Manuel Santos.

Pour l'analyste Victor de Currea-Lugo, ce rebondissement pourrait aboutir à une rupture définitive des négociations.

" Nous sommes plus que disposés à proroger le cessez-le-feu avec l'ELN", avait déclaré M. Santos dimanche.

Même Kodak lance son Kodakcoin — Folie des cryptomonnaies
Ce système devrait permettre aux photographes d'être payés immédiatement, en KodakCoin , après la vente de leur travail. Cette nouvelle initiative n'est pas aussi saugrenue qu'elle y paraît.

Nouveau drame migratoire au large de la Libye: Une centaine de disparus…
Il s'agit de la quatrième rencontre sous ce format, initié en septembre 2016 par le premier ministre grec Alexis Tsipras. Des migrants secourus par les garde-côtes libyens arrivent à une base navale de Tripoli .

Nike Cortez Kenny 1 DAMN — Official Images
Kendrick Lamar found himself performing right in the middle of the first-ever halftime show for the college football finals. Take a look at the sneakers below and let us know what you think! Who knows, there could be a major collection to come.

"Il semble qu'une ligne dure au sein de l'ELN soit en train de s'imposer", a-t-il estimé.

" Avec ou sans cessez-le-feu, nous continuerons à négocier", avait indiqué la direction de l'ELN le 31 décembre 2017.

Bien que le gouvernement colombien et la guérilla guévariste aient chacun de leur côté exprimé leur volonté de prolonger le cessez-le-feu bilatéral, l'accord a été fragilisé par des accusations mutuelles de violations.

Par ailleurs, le groupe guévariste considère comme une violation du cessez-le-feu la mort de sept paysans qui protestaient contre l'éradication forcée de la coca début octobre dans une zone frontalière de l'Equateur. Et là, selon le parquet colombien, deux officiers de l'armée de terre seraient impliqués.

En un demi-siècle, le conflit armé colombien, impliquant des guérillas, des paramilitaires, des forces gouvernementales et des trafiquants de drogue, a fait au moins 260 000 morts, plus de 60 000 disparus et 7,4 millions de déplacés.