La Banque Mondiale donne une bonne note à la politique économique d'Ouyahia

Mercredi, 10 Jan, 2018

Le taux de croissance du Produit intérieur brut réel (PIB réel) de l'Algérie devrait s'établir à 3,6% en 2018, selon les dernières estimations de la Banque Mondiale (BM) publiées dans son dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales. Une bonne nouvelle pour le pays et plus particulièrement pour le premier ministre Ahmed Ouyahia qui a été sévèrement critiqué pour sa politique économique restrictive. La BM revoit ainsi ses chiffres à la hausse pour la croissance économique de l'Algérie, l'institution prévoyant en juin 2017 que celle-ci s'établirait à 2,6% en 2018.

Le rapport semestriel de la Banque mondiale estime que 2018 pourrait bien être la première année depuis la crise financière où "l'économie mondiale tournera à plein régime" avec une croissance moyenne de 3,1%.

Officiel - L'ASSE tient son nouveau directeur général pour entamer une révolution
Il a occupé le poste de directeur général adjoint administratif et sportif de 2009 à 2015. Paquet devra alors piloter "l'ensemble des activités de l'AS Saint-Etienne.

Hyperkin ressuscite la Game Boy au CES 2018
En tout, Big N a ainsi réussi à écouter 118,69 millions de consoles durant toute la durée de sa commercialisation. L'utilisateur aura cependant le choix de désactiver le rétroéclairage pour se replonger dans son enfance.

L'abrogation d'un programme pour les sans papiers bloquée aux Etats-Unis
Le juge de district de San Francisco William Aslup a décidé hier que le programme resterait en place tant que ces recours n'auraient pas été tranchés.

Les prévisions pour 2020 de la Banque demeurent au même niveau à 1,8%.

Le rapport de la BM note que de nombreux pays exportateurs de pétrole à l'instar de l'Algérie, l'Arabie Saoudite ou la Russie ont entrepris des mesures pour " consolider leur budget et rééquilibrer les recettes et les dépenses " suite à la chute des prix de pétrole.