Santé : le travail de nuit cancérigène ?

Mardi, 09 Jan, 2018

Le travail de nuit, facteur de risque de l'obésité et du diabète serait responsable de certains cancers chez les femmes, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention. En l'espèce, celle publiée dans AACR a repris les résultats de 61 études couvrant 114 628 cas de cancer et 3,9 millions de participants en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Asie.

Les résultats de l'étude ont montré que le travail de nuit à long terme chez les femmes augmente le risque de cancer de 19%. Les chercheurs ont d'ailleurs effectué une autre analyse portant sur les effets du travail de nuit sur les risques de six cancers. Il est de 32% pour le cancer du sein, et de 18% pour celui de type gastro-intestinal.

Patrick Drahi sépare ses branches US et Europe — Altice
Il y a d'un côté toutes les activités américaines, notamment dans le câble (la société y possède Suddenlink et Cablevision). Patrick Drahi restera à la tête des deux entités via sa holding Next, et siègera aux deux conseils d'administration.

Le neveu du Premier ministre Edouard Philippe aurait été poignardé en Israël
Un policier en patrouille a repéré trois Français au sol sur la promenade d'Eilat , souffrant de blessures à l'arme blanche. Parmi les trois victimes de cette agression se trouverait notamment le neveu du premier ministre français Edouard Philippe.

Octuple infanticide dans le Nord : Dominique Cottrez bientôt libérée
Elle avait ensuite placé les cadavres dans des sacs entassés dans sa chambre à coucher et dans le garage de sa maison. Sauf pour le deuxième, né et tué dans les toilettes d'un hôpital où elle se trouvait pour une crise d'épilepsie.

Les infirmières, qui travaillaient en quart de nuit présentaient un risque accru de cancer du sein (58%), gastro-intestinal (35%) et pulmonaire (28%) comparativement à celles qui ne travaillaient pas la nuit.

Les chercheurs ont également indiqué que l'accroissement du cancer du sein n'a été constaté que chez les femmes travaillant de nuit en Amérique du Nord et en Europe. Les scientifiques ont analysé l'association entre le travail de nuit à long terme et le risque de 11 types de cancer. Une autre explication réside dans les contraintes du travail d'infirmière, qui peut souvent être plus intense la nuit. Et de conclure que le travail de nuit doit bien être considéré comme un facteur de risque du cancer chez la femme et conseille des examens plus fréquents.