Les policiers mobilisés contre les violences subies par leurs collègues — Rouen

Mardi, 09 Jan, 2018

A Bordeaux, comme ailleurs dans plusieurs grandes villes en France, les policiers souhaitent sensibiliser l'opinion publique mais aussi le gouvernement sur les agressions dont ils sont victimes.

C'est aussi le cas dans la région.

"Il y a un ras-le-bol général des policiers, nous ne sommes pas des machines à recevoir des pavés ou des cailloux.Nous sommes des agents des force de l'ordre", clame d'emblée Aymed Korbosli secrétaire zonal sud-ouest pour le syndicat Unité-SGP-Polioce, ce midi, devant l'hôtel de police de Bordeaux où sont rassemblés près de 80 policiers, tous grades et corps confondus.

Suite à l'agression de deux policiers qui s'est déroulée dans la nuit du 31 décembre, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), les policiers de toute la France avaient manifesté leur colère en se mobilisant principalement devant les commissariats de France et de Navarre.

Angela Merkel "optimiste" pour sortir l'Allemagne de l'impasse
Martin Schulz a assuré dimanche ne "pas tracer de lignes rouges" dans les négociations et se vouloir "constructif". Du coup, ses dirigeants multiplient les exigences pour durcir la politique d'accueil des demandeurs d'asile.

Marine Lorphelin : son compagnon poignardé, elle sort du silence
Pour conclure son message, Marine Lorphelin espère que "justice sera faite" et souhaite une "belle année 2018" aux internautes. Le 1 er janvier dernier Marine Lorphelin et son compagnon ont été agressés par un fan de l'ex Miss France à Lyon.

Affaire Estelle Mouzin : son père attaque l'Etat en justice
Le père d'Estelle Mouzin veut " attaquer l'Etat pour faute lourde ", car il estime avoir été " baladé ". Une affaire à retrouver ce mardi soir sur RTL dans "l'Heure du crime".

Le syndicat Unité SGP Police FO Manche appelle à un rassemblement mardi 9 janvier 2018, à 12h devant le commissariat de Saint-Lô (Manche), pour protester contre les violences commises contre des policiers et pour dénoncer leurs conditions de travail.

Les manifestants veulent obtenir de la protection et de la reconnaissance.

Lors du rassemblement à Hazebrouck qui s'est déroulé ce mardi midi, Jean-Philippe Ringot a pris la parole.

"Mais aussi la création de tribunaux criminels pour les policiers, les gendarmes, les gardiens de prison et la création d'un pool de magistrats spécialisés pour ce genre d'affaire", poursuit Yan Betrand qui demande aussi "la criminalisation de certaines infractions" contre les policiers.