Les infections alimentaires font 250 morts par an en France

Mardi, 09 Jan, 2018

Selon une étude de Santé Publique France, publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), les infections d'origine alimentaire tuent en moyenne 250 personnes chaque année en France.

Concernant la bactérie L. monocytogenes (Listeria), elle ne représente que 0,1% des cas symptomatiques d'origine alimentaire, mais se classe 2 en nombre de décès (65 cas décédés, soit 25% du nombre total de décès d'origine alimentaire), derrière les salmonelles, notent les auteurs de l'étude.

Dans cette étude, les estimations de morbidité et de mortalité ont été réalisées pour 21 agents pathogènes: 10 bactéries, 3 virus et 8 parasites. 70 % des cas et des hospitalisations sont dus à des norovirus, aux bactéries Campylobacter et aux salmonelles.

Frédéric Paquet nouveau directeur général — AS Saint-Étienne
Alors qu' Alain Roche a refusé le poste lundi , Frédéric Paquet a été nommé mardi. Paquet pilotera l'ensemble des activités du club à compter du 19 janvier.

Le neveu du Premier ministre Edouard Philippe aurait été poignardé en Israël
Un policier en patrouille a repéré trois Français au sol sur la promenade d'Eilat , souffrant de blessures à l'arme blanche. Parmi les trois victimes de cette agression se trouverait notamment le neveu du premier ministre français Edouard Philippe.

Lait contaminé: Leclerc a vendu des produits Lactalis suspects après le rappel
Pour le groupe Lactalis , il est vraisemblable que le développement de la salmonelle dans l'usine en 2017 soit lié aux travaux effectués en début d'année.

La moitié des décès d'origine alimentaire sont liés à des infections dues aux salmonelles "non typhiques", c'est-à-dire non liées aux fièvres typhoïdes et paratyphoïdes, ainsi qu'à la bactérie Listeria monocytogenes (listéria). Raison pour laquelle les autorités ont réagi promptement lorsque la présence de salmonelles dans l'usine de Lactalis de Créon a été portée à leur connaissance. Les norovirus apparaissent responsables du plus grand nombre de cas (517 593 cas, soit 34% du nombre total de cas d'origine alimentaire).

Le virus de l'hépatite E semble le plus préoccupant avec 59.300 cas d'origine alimentaire, dont 500 hospitalisations et 18 décès chaque année.