La Poste se lance dans la e-Santé avec une application gratuite

Mardi, 09 Jan, 2018

Le groupe La Poste vient d'annoncer le lancement d'une application dédiée à la santé numérique pour mettre en lien les patients, les objets connectés et les professionnels de santé: " La Poste eSanté ".

Depuis plusieurs années, La Poste tend à se diversifier en proposant de nouveaux services afin de lutter contre la chute de la distribution du courrier.

Affaire Gilbert Rozon : Le producteur s'exprime pour la première fois !
Une action qui met un terme à toutes chances d'un règlement à l'amiable entre Gilbert Rozon et ses présumées victimes. Les courageuses affirment que M.

Une femme est poignardée à Sherbrooke
Des problèmes de santé mentale au cœur du drame? Un problème de santé mentale pourrait expliquer le geste. Sur les lieux du drame, un homme de 35 ans, le fils de la victime, a été arrêté.

Saint-Etienne: Dix policiers blessés après une course-poursuite
A ce moment-là, l'individu au volant enclenche une marche avant, puis une marche arrière pour emboutir les deux équipages. Les fonctionnaires les plus touchés ont eu sept jours d'ITT (incapacité totale de travail), selon France Bleu Loire .

Le Consumer Electronics Show (CES) qui se tient du 9 au 12 janvier à Las Vegas aux États-Unis est l'occasion pour le groupe La Poste de dévoiler sa nouvelle offre: La Poste eSanté. "Il s'agit d'un carnet de santé numérique ", explique Nathalie Collin, directrice générale adjointe. Le français lance le 9 janvier sa nouvelle application: "La Poste eSanté".

L'application devrait ainsi permettre de centraliser l'ensemble des données collectées par les objets connectés (pèse personne, tensiomètre, cardio des bracelets fitness, activité, pompe à insuline connectée etc.) dans le but de dresser un bilan de santé numérique, mais surtout de lancer des alertes en cas de besoin. Ce dernier peut lui aussi, s'il le désire, partager des informations médicales avec un médecin, notamment "dans le cadre d'une suivi post-opératoire ou d'une pathologie chronique". "Elle a vocation à remplir trois rôles: enregistrer les données de santé du patient, comme son calendrier vaccinal". Sous réserve des autorisations de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL), certaines applications développées par des hôpitaux pourront être associées à l'espace numérique santé afin de développer "des services de pré et de post-hospitalisation à domicile". Par la suite, La Poste compte étendre l'utilisation de son application à plus grande échelle d'ici à deux ans, précise l'AFP.