L'OMS va reconnaître l'addiction au jeu vidéo comme une maladie

Vendredi, 05 Jan, 2018

" Le trouble du jeu vidéo est un concept relativement nouveau et les données épidémiologiques dans la population n'ont pas encore été rassemblées", a-t-il dit.

Elle y figurera dans la catégorie des "troubles liés aux comportements addictifs avec plusieurs caractéristiques de la dépendance ". Ce classement permettrait aux individus souffrant d'une addiction aux jeux vidéo de bénéficier d'un encadrement médical.

Insolite Les jeux vidéo peuvent vous rendre plus intelligent!

Jérémy Ménez rebondit au Mexique
Arrivé cet été à Antalyaspor depuis la Gironde, Jérémy Ménez change déjà d'air. Le Club America a annoncé ce vendredi la signature du Français.

Kaamelott : quelques nouvelles du film
Je ne vais pas m'en sortir avec un film de 1 h 25. " Il faut le faire comme il faut ", a déclaré l'acteur et réalisateur français. Il faut que je trouve un petit plus de sous parce que c'est un film de près de deux heures, c'est compliqué à monter .

Emery : " Le club travaille sur la possibilité d'améliorer l'équipe "
Que faire de Javier Pastore? Si un joueur arrive pour aider, le club est ouvert. Et pour Unai Emery , pas question d'intégrer Krychowiak dans le groupe.

Pensez vous que l'addiction aux jeux vidéo doit être reconnue comme maladie?

Que ce comportement soit continu ou plus épisodique, l'OMS préconise de dresser un diagnostic après 12 mois d'observation avant de qualifier le trouble du comportement, et donc de proposer un traitement. On constate par exemple une dégradation de sa vie familiale, de ses relations sociales, de ses résultats scolaires...

Et si vous doutez de cette idée, les conséquences concrètes de cette addiction sont assez disuassives. Car oui, malheureusement cette addiction touche surtout les adolescents et les jeunes adultes. Le "trouble du jeu vidéo " côtoiera les "Maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques", "les Maladies de l'appareil digestif " ou encore "les Malformations congénitales et anomalies chromosomiques ". "Le jeu peut devenir un comportement addictif par l'intermédiaire du gameplay, les mécanismes de gratifications et récompenses, la captation de l'attention, l'immersion du joueur, qui lui permet d'oublier son quotidien..."