La FFF dévoile les matches des Bleus d'ici le Mondial 2018

Jeudi, 07 Déc, 2017

Le 28 mai au Stade de France face à un adversaire encore à définir.

Avant la Coupe du Monde FIFA 2018, l'équipe de France disputera une série de cinq rencontres de préparation, en commençant en mars face à la Colombie et la Russie.

Clashé après son hommage à Johnny Hallyday, Matt Pokora a répondu
Toujours sur Instagram , l'ex leader de NTM a publié une photo où on peut lire le texte suivant: " Encore une nouvelle tragique pour la culture française aujourd'hui ".

Liverpool, Séville et Porto qualifiés, Naples éliminé — Ligue des champions
Enfin, le Real Madrid a dû cravacher pour venir à bout de Dortmund (3-2) avec un nouveau record pour Ronaldo à la clé. Dans le même temps, Séville s'est contenté d'un match nul sur la pelouse de Maribor (1-1).

Alain Juppé a fait son choix — Présidence LR
Les Républicains élisent leur président le 10 décembre, avec un éventuel second tour le 17 décembre. Pour cette élection interne, "je crois qu'il faut viser une participation de l'ordre de 80, 90.000".

Le "programme de préparation des Bleus a été établi" en fonction de l'identité de ses adversaires lors de la phase de poules, c'est-à-dire l'Australie, le Danemark et le Pérou, précise l'instance.

On connaît le calendrier de l'équipe de France avant la Coupe du monde 2018: les Bleus affronteront la Colombie et la Russie en mars, avant de défier l'Italie à Nice, et les Etats-Unis à Lyon le 9 juin. La première au Stade de France, le lundi 28 mai (21h00) face à un adversaire à déterminer, la deuxième contre l'Italie, le vendredi 1er juin à l'Allianz Riviera de Nice (21h00), et la dernière face aux États-Unis, le samedi 9 juin au Groupama Stadium de Lyon (21h00). La rencontre entre France et Italie à Nice avait été annoncée par la mairie de Nice mardi, mais non confirmée jusque-là par les fédérations française et italienne. "Ce serait une bonne dose de vitamines de jouer ici pour se préparer à la coupe du monde en Russie ", a confié mardi Jean-Michel Aulas en marge de l'Assemblée Générale d'OL Groupe.