Au moins 234 morts, 400 blessés dans les combats à Sanaa — Yémen

Jeudi, 07 Déc, 2017

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a donné un bilan de plus de 230 morts et 400 blessés. La guerre y a connu une escalade ces derniers jours. "Nos équipes (.) font maintenant tout leur possible pour approvisionner les hôpitaux en médicaments, en matériel chirurgical et en carburant", écrit Robert Mardini, directeur du CICR au Proche-Orient, sur Twitter.

Cela démontre selon lui, "qu'il n'y a malheureusement pas de fin en vue pour les souffrances du peuple yéménite". L'impact des violences sur la situation humanitaire du pays inquiète fortement l'ONU. 17 millions de personnes ont besoin d'aide alimentaire, dont sept millions risquent la famine.

"Le temps est venu pour arrêter la tragédie et prendre des mesures audacieuses".

Légère augmentation du taux de chômage en Suisse
La catégorie des 15 à 24 ans a connu une baisse du taux de chômage de 2% sur un mois à 16'570 et un repli de 12,4% sur un an. Genève et Neuchâtel demeurent les cantons romands ayant le taux de chômage le plus élevé à 5,1%.

Systèmes de réseau de contrôle de carrosserie Kostal
La Société Kostal est parmi les entreprises leader dans le domaine de l’industrie automobile. Cependant, les systèmes de contrôle de réseau intérieurs sont tout aussi importants.

Mort de Johnny Hallyday: Mélenchon explique pourquoi il n'a "rien à dire"
Le chef de file de la France insoumise (LFI) comprend cependant "qu'il y ait plein de gens à qui ça fasse du chagrin". JLM n'était donc pas aussi dénué de sentiments que certains ont pu le croire, pris dans le flux d'informations.

'Ce pays a été alimenté par perfusion pendant deux ans. Ce n'est pas quelques bateaux (d'aide humanitaire) au port de Hodeida et quelques camions venant d'Arabie saoudite' qui vont régler le problème', a encore ajouté le responsable.

L'organisation Human Rights Watch (HRW) s'est inquiétée jeudi de "pratiques abusives" commises ces derniers jours par les rebelles du mouvement des houthis au Yémen lors de leurs opérations contre les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh qu'ils ont tué lundi.

La capitale yéménite a passé la nuit sous les bombardements et les survols intensifs de l'aviation de la coalition menée par l'Arabie saoudite qui combat les rebelles depuis 2015, ont rapporté des habitants. Des dizaines de frappes aériennes ont visé mercredi les positions houthies à Sanaa et dans les autres provinces du nord du Yémen.