"Personnalité de l'année" 2017 par Time: les femmes harcelées

Mercredi, 06 Déc, 2017

Des premières femmes qui ont révélé l'affaire Weinstein aux milliers de voix qui se sont ensuite élevées, principalement sur internet, pour dénoncer les agressions sexuelles et le harcèlement contre les femmes: le magazine américain Time a décidé de faire de "celles qui ont brisé le silence" la personnalité de l'année 2017.

" C'est le changement sociétal le plus rapide auquel nous assistons depuis des décennies". Les hommes de pouvoir des milieux du divertissement, des médias, de la culture et de la politique sont en première ligne, mais les victimes viennent de tous les secteurs, a souligné Time. Après les actrices Ashley Judd, Rose McGowan et Angelina Jolie, plus d'une centaine de femmes ont accusé le producteur de 65 ans d'abus sexuels, allant du harcèlement au viol. Plusieurs d'entre elles ont révélé des accords entre avocats pour que rien ne filtre de ces abus.

Depuis 1927, le Time donne rendez-vous à son lectorat en désignant la personnalité de l'année.

Motion de défiance contre la direction — SFR
Le CCE a fait parvenir un texte au nouveau PDG du groupe téléphonique, daté du 29 novembre dernier et baptisé "Y'a-t-il encore un pilote dans l'avion?".

Disparition inquiétante d'un père et sa fille (A PARTAGER) — Ariège
Célia, cheveux bruns, yeux clairs, " portait un blouson noir , une écharpe beige, un jean bleu clair et des bottins foncées ". De corpulence mince, il a les cheveux courts et grisonnants.

Altered Carbon : un trailer pour votre dose de cyberpunk en série Netflix
La première saison d'Altered Carbon comprend ainsi 10 épisodes qui seront mis en ligne en février sur Netflix . Dick, Altered Carbon , la nouvelle série de Netflix s'appropriera la vision futuriste de Richard K.

Un tel mouvement, commencé dans l'industrie hollywoodienne, puis amplifié à travers le monde, a amplement mérité la tête du classement, devant Donald Trump, deuxième place justifiée pour avoir "changé les règles de la présidence".

En 2016, le magazine avait consacré sa une à Donald Trump, titrant " Président des États-divisés d'Amérique ".