L'officier de sécurité de Muriel Pénicaud s'est suicidé

Mercredi, 06 Déc, 2017

Il était père de deux enfants.

L'un des officiers de sécurité de Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a mis fin à ses jours le 5 décembre.

D'après une source proche du dossier, l'homme s'est donné la mort 'en début d'après-midi devant la gendarmerie à Rozay-en-Brie en Seine-et-Marne'.

Fin du séjour d'Édouard Philippe — Nouvelle-Calédonie
Avec sa " méthode " basée sur " le dialogue ", le chef du gouvernement assure " mesurer les risques " tout en étant confiant. A ses yeux, " est en train d'émerger un nationalisme calédonien ", qu'il souhaiterait "marier" avec le nationalisme kanak.

Accord entre Lucas Moura et le Beijing Guoan !
Un transfert dès le mois de janvier 2018 sera envisagé par les dirigeants asiatiques et par l'attaquant du PSG. Le Brésilien manque à l'appel comme Thiago Motta, toujours blessé, et Hatem Ben Arfa, hors du groupe.

Retour en force pour le Bayern Munich ?
Coman, un joueur au talent indéniable, percutant, technique, rapide, mais manquant de régularité. Jupp Heynckes ne dit pas autre chose, mais lui accorde pour l'instant toute sa confiance.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a exprimé mardi sa " très profonde tristesse " après le suicide d'un de ses officiers de sécurité, dans un communiqué qui confirme une information de Closer. "Ses pensées, ainsi que celles de son cabinet, vont à l'épouse, aux enfants et aux proches de Xavier ainsi qu'à ses collègues", a indiqué le ministère dans un communiqué, cité par BFMTV.

Si les causes du suicide n'ont pas été communiquées, le drame met en lumière le quotidien souvent difficile de la profession.

Pour rappel, le ministère de l'Intérieur a fait état de 62 suicides des policiers (46) et gendarmes (16) le 24 novembre dernier.