Déplacer ses avoirs à l'étranger est de la trahison, selon Erdogan — Turquie

Mercredi, 06 Déc, 2017

Je le dis ici, j'en appelle au gouvernement pour qu'il n'autorise jamais aucune de ces sorties.

Lors d'un entretien téléphonique dimanche avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas, M. Erdogan avait insisté sur la nécessité de la création d'un Etat palestinien indépendant "avec Jérusalem-Est comme capitale". "Je l'ai déjà dit (à M. Tillerson) et je le lui redirai", a-t-il ajouté.

Le gouvernement turc craint d'éventuelles sanctions américaines contre son secteur bancaire et notamment de lourdes amendes contre la banque publique Halkbank, accusée d'avoir procédé aux transactions illégales.

Poutine annonce sa candidature à la présidentielle de 2018 — Russie
Certains soupçonnent sa candidature d'être favorisée par le Kremlin pour diviser l'opposition et contre celle d'Alexeï Navalny, principal opposant au pouvoir, qui n'est pas sûr d'être autorisé par la justice à se présenter.

Fin du séjour d'Édouard Philippe — Nouvelle-Calédonie
Avec sa " méthode " basée sur " le dialogue ", le chef du gouvernement assure " mesurer les risques " tout en étant confiant. A ses yeux, " est en train d'émerger un nationalisme calédonien ", qu'il souhaiterait "marier" avec le nationalisme kanak.

Lafarge en Syrie: le groupe admet des "erreurs inacceptables"
Dans un rapport accablant pour la maison-mère, les douanes judiciaires ont conclu qu'"il serait tout à fait étonnant que M. Eric Olsen a "participé pleinement aux discussions concernant la sécurité de l'usine LCS", souligne Baker McKenzie.

Les autorités turques ont fustigé ce procès, dénonçant un "complot politique" ourdi par le prédicateur Fethullah Gülen, également accusé par Ankara d'avoir fomenté le putsch manqué de juillet 2015, ce que l'intéressé, installé aux États-Unis, dément.

M. Zarrab s'était en effet retrouvé en 2013 au coeur d'une retentissante affaire de corruption impliquant des ministres et des cercles proches du pouvoir, dans une affaire de transfert d'or en échange de pétrole iranien en violation des sanctions américaines en vigueur contre Téhéran. M. Erdogan avait qualifié ce scandale de complot qu'il avait imputé à M. Gülen. Ce sera la première visite en Grèce d'un chef d'État turc en soixante-cinq ans. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.