Le youtubeur condamné à 5 ans de prison pour radicalisation — Mamadou Segpa

Lundi, 04 Déc, 2017

Ses vidéos YouTube sont plébiscitées par les jeunes internautes (près de 1,7 million de vues, uniquement pour la vidéo "Mamadou Segpa: va au kebab") et lui font gagner un peu d'argent. Il a été condamné à 5 ans de prison pour son silence.

Tout commence avec la création de son personnage virtuel, "Mamadou Segpa"- qui fait référence aux sections d'enseignement général et professionnel adapté, destinées aux élèves présentant des difficultés scolaires (SEGPA)- mis en scène dans des situations loufoques. Il se met à regarder des vidéos de l'organisation État Islamique, puis va jusqu'à se faire passer pour un terroriste sur les réseaux sociaux. Il décrit même une addiction à ces vidéos, auxquelles il était "drogué": "Y a aucune différence entre la cocaïne et les vidéos de Daesh, à chaque fois on veut savoir ce qui va se passer", et avoue avoir fini par tenir le même discours qu'elles. Comme un "drogué", il consomme toujours plus d'images de violence, télécharge frénétiquement des dizaines de fichiers d'attentats, de documents de conseils en tout genre prodigués aux apprentis terroristes. La justice lui reproche notamment d'avoir voulu partir en Syrie et d'avoir échangé avec le propagandiste Rachid Kassim. Le 23 juillet 2016, celui-ci lui adresse une vidéo dans laquelle un homme annonce une "attaque dévastatrice" et prête allégeance à l'EI, lui demandant de la diffuser. Mais comment ce jeune algérien de 20 ans qui faisait des vidéos humoristiques sur YouTube est-il tombé sous l'influence de Daech?

Dons aux associations : Les Français ont moins donné en 2016
Pour Recherches et Solidarités, " les résultats décevants de 2016 restent pour l'heure sans explication ". Ce sont les plus de 60 ans qui donnent le plus: ils représentent 53% des donateurs pour 58% des montants.

Tirage au sort: quelles probabilités pour la France ?
Retrouvez dans quelques instants sur cette même page le tirage au complet de toutes les 32 nations . Les Lions de la Teranga ont de la chance pour s'affronter la Pologne , la Colombie et le Japon.

Enquête sur un vaccin — Philippines
Un millier de Philippins sont morts de la dengue en 2016 sur un total de 211 000 cas, selon les statistiques officielles. Duque a souligné que "la vaccination (était) essentielle dans le cadre de la prévention et du contrôle de la dengue ".

"J'étais choqué par ces propos mais j'y croyais pas trop", affirme Omar, qui ne prévient pas les forces de l'ordre. Il est interpellé le 25 juillet 2016. Deux jours plus tard, le père Jacques Hamel est égorgé dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), en pleine messe. Le jeune homme découvre alors que l'un des terroristes est l'homme présent sur la vidéo qu'il a reçue trois jours plus tôt, Abdel Malik Petitjean. Désormais, le youtubeur "culpabilise", car il estime que "si j'avais dénoncé cette vidéo à la police, peut-être que le prêtre serait encore en vie". En dépit de faits "d'une gravité évidente" - "vouloir partir en Syrie après les attentats de 2015 et 2016" - le tribunal s'est dit "confiant" s'agissant de sa "prise de conscience". Une affirmation entendue par le tribunal, qui l'a condamné à cinq ans de prison, quand le procureur en demandait sept.

Un policier devant la mairie de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet. Sur proposition de l'archevêque de Rouen, un procès en béatification a été ouvert le 2 octobre 2016 pour le religieux assassiné.