Il s'accuse d'un meurtre pour aller en prison — Toulouse

Lundi, 04 Déc, 2017

Il explique qu'il a entendu une détonation dans le quartier du Vivier à Cugnaux et qu'il a vu quelqu'un tirer sur un groupe de jeunes gens dont l'un a été blessé.

"J'ai tué quelqu'un", leur affirme-t-il, tout en refusant de leur dire où se trouvent le corps et l'arme du crime.

Les gendarmes de la compagnie Toulouse-Mirail se sont déplacés sur le lieu de la fusillade indiqué. Au milieu de la route, ils trouvent un homme. Il ne possédait d'ailleurs ni arme, ni explications concernant son présumé meurtre.

Dons aux associations : Les Français ont moins donné en 2016
Pour Recherches et Solidarités, " les résultats décevants de 2016 restent pour l'heure sans explication ". Ce sont les plus de 60 ans qui donnent le plus: ils représentent 53% des donateurs pour 58% des montants.

Le Maroc et l'Afrique du sud vont rétablir leurs relations — Diplomatie
Le Maroc et l'Afrique du Sud renouent leurs relations diplomatiques treize ans après le rappel par Rabat de son ambassadeur à Pretoria .

Baptême du bébé panda au zoo de Beauval
Le bébé panda sera montré au public à partir du samedi 13 janvier, lors d'une autre grande cérémonie. Zhang Yesui, Vice-Ministre des Affaires étrangères chinois et Brigitte Macron se rendront sur place.

Après une fouille minutieuse du quartier et des hôpitaux de la région, en vain, l'homme a reconnu qu'il avait tout inventé et qu'il espérait, passer la saison au chaud en prison. L'homme, connu pour être psychologiquement instable, est placé en garde à vue.

Présenté au parquet de Toulouse, l'homme a été laissé libre sous contrôle judiciaire, avec une obligation de soins, précise La Dépêche. Il sera convoqué au mois de mars pour son jugement.