Il s'était tatoué " ne PAS ressusciter ", les médecins ne le réaniment pas

Lundi, 04 Déc, 2017

Faut-il le prendre en compte un ordre de ne pas réanimer tatoué sur le torse? Un cas éthique rare a dû être abordé. L'histoire, qui s'est produite cette année, est racontée dans un article du New England Journal of Medicine (en anglais), paru jeudi 30 novembre. Les médecins lui ont alors prodigué les premiers soins. Le seul signe distinctif qu'il présentait était ce tatouage. L'Express a interrogé Jean-Marie Faroudja, Président de la section éthique et déontologie au Conseil national de l'Ordre des médecins, sur ce cas particulier. L'homme est décédé quelques heures plus tard sans qu'une réanimation n'ait été envisagée. En 2012, un homme de 59 ans avait été hospitalisé avec la mention "N.P.R." sur sa poitrine, alors que son dossier ne mentionnait pas d'ordre de ne pas réanimer.

Le Maroc et l'Afrique du sud vont rétablir leurs relations — Diplomatie
Le Maroc et l'Afrique du Sud renouent leurs relations diplomatiques treize ans après le rappel par Rabat de son ambassadeur à Pretoria .

Ancelotti dit non à l'Italie — Sélections
Il faut mettre des règles sûres concernant les équipes de jeunes, car les champions ne naissent pas tous les jours. Comme d'habitude, on rejette la faute sur l'entraîneur mais ça ne marche pas comme ça, souffle-t-il.

Premier League: Man City ne s'arrête plus
Pourtant menés après un but d'Ogbonna (45e), les Skyblues ont renversé la vapeur grâce à Otamendi (57e) et David Silva (83e). Pep Guardiola et ses hommes conservent donc un matelas de 8 points d'avance sur les Red Devils et 11 sur les Blues.

Cet exemple a induit une certaine confusion parmi l'ordre médical. Les médecins se sont notamment demandé si les tatouages comme celui-ci pouvaient être le fruit de "décisions malheureuses, prises quand la personne était sous l'influence de l'alcool". Par ailleurs, son dossier médical ne mentionnait aucun souhait de non réanimation. L'homme a confirmé que le message tatoué n'était pas à prendre en compte. Il n'avait jamais pensé que quelqu'un le prendrait un jour au sérieux, et avait expliqué considérer la possibilité de faire retirer son tatouage.