Il demande la main de son fiancé au Parlement — Australie

Lundi, 04 Déc, 2017

En pleine séance à Canberra, la capitale australienne, un parlementaire du parti conservateur au pouvoir en a profité pour demander la main de son compagnon.

Une déclaration d'amour au parlement australien, alors que les députés débattaient sur le projet de loi légalisant le mariage gay. "Ce débat, ça a été la bande originale de notre relation. Rien ne vaut une bonne réforme fiscale", a débuté Tim Wilson, avec le sourire.

Visiblement fortement ému, il continue: "Mais dans mon premier discours, j'avais défini notre lien comme ces anneaux que nous portons tous les deux à la main gauche".

Baptême du bébé panda au zoo de Beauval
Le bébé panda sera montré au public à partir du samedi 13 janvier, lors d'une autre grande cérémonie. Zhang Yesui, Vice-Ministre des Affaires étrangères chinois et Brigitte Macron se rendront sur place.

Abt disqualifié, Audi confirme son appel
Le Suédois était parti en pole, mais il avait le contrôle de sa voiture dès le premier freinage et s'était retrouvé 12e. Daniel Abt s'est imposé dans le deuxième ePrix de Hoing Kong, mais il a été exclu après l'arrivée.

Ancelotti dit non à l'Italie — Sélections
Il faut mettre des règles sûres concernant les équipes de jeunes, car les champions ne naissent pas tous les jours. Comme d'habitude, on rejette la faute sur l'entraîneur mais ça ne marche pas comme ça, souffle-t-il.

L'élu de 37 ans avait choisi un moment symbolique. "Ryan Patrick Bolger, veux-tu m'épouser?" a déclaré le député Tim Wilson face à son compagnon, qui n'a pas hésité à accepter sa demande, sous les applaudissements des autres membres présents.

L'intéressé a répondu par un "oui" franc et massif. Que le compte rendu officiel précise bien que ce "oui" était un "oui" retentissant.

Après plus de dix ans de débats, les Australiens ont dit "oui" à 62% au mariage gay lors d'un vote consultatif. Le Premier ministre conservateur, pourtant favorable au mariage gay, veut leur laisser cette possibilité, même si le Sénat est contre. Le projet de loi légalisant le mariage gay venait d'être transmis à la Chambre des représentants. Et ce, avant Noël.