Les usagers franciliens du RER seront dédommagés

Vendredi, 01 Déc, 2017

Ils percevront entre 10 et 20 € en contrepartie des désagréments subis sur ces deux lignes.

De 5 à 20 euros de dédommagement.

Pour le RER A, les abonnés Navigo habitant ou travaillant sur une gare de la ligne hors trajets Paris intramuros se verront rembourser 10 euros* en raison du préjudice subi à la suite de l'interruption totale de service pendant trois jours les 30, 31 octobre et 1 novembre.

Coutinho vaut 150 millions !
C'est en tout cas la tendance dévoilée ce vendredi matin dans les colonnes de Mundo Deportivo . Pour amortir ces dépenses, le Barça souhaiterait se débarrasser de trois joueurs.

Un proche s'exprime sur la rumeur de sa mort — Johnny Hallyday
Son manager, Sebastien Farran, s'est également exprimé: " L'artiste est chez lui et se repose ". Plusieurs messages annonçant la mort du chanteur ont en effet déferlé sur les réseaux sociaux.

Trump annonce des "sanctions supplémentaires" mercredi — Corée du Nord
Le président américain Donald Trump a appelé mercredi la Chine à faire plier Pyongyang après le nouveau tir de missile nord-coréen, promettant l'adoption d'" importantes sanctions supplémentaires " dans la journée.

Fin octobre, vous avez peut-être fait face aux pannes sur le RER A, bloqué entre les stations Défense et Auber.

Pour le RER B, les abonnés Navigo habitant ou travaillant sur une gare de la ligne hors trajet Paris intramuros se verront rembourser 20 euros pour le préjudice subi pendant neuf mois en raison des travaux de la ligne 15 du Grand Paris Express, précise IDF Mobilités dans un communiqué. Les abonnés Imagine R seront également bénéficiaires. Valérie Pécresse, la présidente de la région et d'Ile-de-France Mobilités, a expliqué au Parisien: "Je fais tout pour que les opérateurs aient les moyens nécessaires d'investir pour rénover un réseau saturé et vétuste - ce sont 24 milliards qui sont prévus d'ici 2025 - mais nous devons aussi montrer plus de respect pour les voyageurs ".

Ile-de-France Mobilités se substitue ainsi aux opérateurs, mais demande aux maîtres d'ouvrage des chantiers à l'origine des perturbations, SNCF Réseau (RER A) et la Société du Grand Paris (RER B), de prendre en charge le coût de ce dédommagement.