Du cannabis dans un gâteau au collège

Mercredi, 29 Nov, 2017

Le goût, lui, était un peu bizarre, mais on l'a mangé quand même, parce que ce n'était pas dégueu, pas au point de vomir.

"Visuellement, il était normal". Au final, plusieurs familles ont porté plainte à la gendarmerie de Mennecy.

Jeudi dernier, alors qu'un professeur de sport organisait un goûter avec l'une de ses classes de 3, un élève a servi un "space cake " à ses camarades.

L'après-midi de vendredi n'a pas été des plus productifs au collège Parc de Villeroy, à Mennecy (Essonne). Nous sommes quelques-uns à être allés voir les infirmières, mais elles nous ont dit qu'on manquait de sucre alors qu'on venait juste de goûter et nous ont envoyés au self (.) Les effets étaient de pire en pire. "Plus tard, je me suis endormie sur ma table pendant un contrôle de géographie", selon l'une des collégienne qui a mangé du gâteau.

Les goûteurs ressentent rapidement les premiers symptômes de la drogue: l'enseignant se met à transpirer, "a de grosses cernes aux yeux", les adolescents sont pris de fous-rires incontrôlables lors des cours suivants.

Les artistes français se mobilisent pour les Rohingyas
Interview du père James Kaï Khaw , prêtre birman, 40 ans, étudiant en droit canonique à l'Institut catholique de Paris. C'est historique! C'était encore inespéré il y a plus d'un an, après un demi-siècle de dictature militaire.

On a des regrets sur cette fin de match
Avant de reprendre: "On a plus d'automatismes dans une animation plus offensive, et plus de facilité à jouer". Il faut relever la tête et aller de l'avant. ", a-t-il déclaré sur Canal +".

Le lobby pro-armes se réunira près de Polytechnique
On y entend des propos outranciers du genre " monument de Polypleurniche " et les " osties de pleureuses de Poly ". Ce qui confirme le véritable objectif du lieu choisi pour la manif: auto-publicité, mobilisation et propagande.

Le soir, la mère de Chloé a immédiatement découvert le pot aux roses. Au chocolat, basique, raconte-t-elle.

Le lendemain, l'analyse d'urine effectuée par sa fille révèle la présence de cannabis dans son organisme. Un autre élève décrit des camarades " qui faisaient l'avion dans la cour ".

Plusieurs parents, après avoir récupéré leurs enfants en fin de journée, s'inquiètent. Mais il n'a pas pour autant échappé aux conséquences de son acte, en plus des plaintes qui ont été déposées contre lui.

Le farceur a été mis à pied pour huit jours et fera l'objet d'un conseil de discipline à son retour. Et ses propos ont de quoi inquiéter: "Vous savez, ce sont des choses qui arrivent assez souvent", affirme-t-il en soupirant.