L'IA pour détecter les messages suicidaires sauf en Europe — Facebook

Mardi, 28 Nov, 2017

Ces données peuvent être des messages inquiétants, des réactions soucieuses à ceux-ci, voire des appels à l'aide sous la forme de vidéos en direct. Plus l'algorithme de détection s'appliquera, plus il deviendra intelligent.

Au premier trimestre, le réseau social Facebook a débuté un test aux États-Unis visant à s'appuyer sur l'intelligence artificielle pour aider à détecter des publications (y compris des vidéos en direct) susceptibles d'inclure des pensées suicidaires. Ce programme, déployé en mars dernier aux Etats-Unis, aurait déjà permis d'entrer en contact avec des utilisateurs "à plus de 100 reprises", assure dans une note de blog publiée lundi Guy Rosen, vice-président de gestion des produits de Facebook. " Nous pouvons alerter plus rapidement les premiers intervenants".

"C'est plus difficile pour jouer" — Unai Emery (PSG)
Demain on va jouer avec les meilleurs joueurs possibles et aussi parce que cette année nous sommes premiers du championnat. Un de ces éléments, c'est la personnalité et le caractère de Dani Alves qui transmet son ambition dans le vestiaire.

LEAD 1-France-Nouvelle intrusion de Greenpeace dans une centrale nucléaire
L'organisation entendait démontrer que les piscines d'entreposage de combustible usé ne sont pas assez protégées d'attaques extérieures, alors que ces bâtiments "contiennent le plus de radioactivité dans une centrale nucléaire".

Los Angeles 2017 : Range Rover SV Autobiography
Disponible à la commande outre-Manche à compter du 29 novembre, le SUV voit ses prix débuter à 167.850£ (soit environ 187.000€). Comble du chic, les passagers arrière peuvent fermer leurs portes par simple pression d'un bouton placé sur le tunnel central.

Ainsi, le système d'intelligence artificielle passera au crible les messages de membres mais aussi les réponses de leurs amis qui pourraient par exemple leur demander si tout va bien ou "qu'est-ce que je peux faire pour t'aider?"

Facebook utilisera aussi cette intelligence artificielle lors du tri des messages inquiétants, afin que son équipe de collaborateurs sache immédiatement quels sont les plus urgents. "Il finira par être disponible partout dans le monde, sauf dans l'UE", souligne Guy Rosen sans plus de précisions. A présent, la technologie va être étendue au reste du monde, à l'exception de l'Union européenne. Le système propose aussi à l'utilisateur concerné ou aux amis de cet utilisateur des moyens d'aide, comme un numéro d'assistance téléphonique. "Elle génère déjà environ un tiers de tous les rapports envoyés" aux modérateurs, précisait Mark Zuckerberg.