Un quart des salariés français sont en état "d'hyperstress" — Travail

Lundi, 27 Nov, 2017

Les employés les plus touchés sont ceux exerçant dans les secteurs de la santé, des services, de l'assurance et des activités financières, détaille l'étude réalisée par le cabinet Stimulus conseil spécialisé en bien-être et santé au travail.

Selon une enquête publiée ce lundi 27 novembre par France info, 24% des salariés français subissent un stress trop élevé au travail, potentiellement dangereux pour leur santé. La cause principale de ce stress est le travail en lui-même, précise l'étude menée entre 2013 et 2017 par Stimulus auprès de 32 137 salariés travaillant dans 39 entreprises. Un état nerveux qui peut provoquer des problèmes de santé graves. Ces facteurs touchent jusqu'à 88% de l'échantillon.

Si le fait d'être cadre ou pas ne change pas la donne (respectivement, 24 % et 23 %), selon cette étude, les femmes se révèlent plus stressées que les hommes (respectivement, 28 % et 20 %).

Lyon en démonstration à Nice (5-0)
Puis Depay, encore lui, a alourdi la note avant la pause, après une énième perte de balle niçoise dans l'entrejeu (4-0, 38e). On savait que si on était costaud derrière et que l'on fermait l'axe, on allait pouvoir leur faire mal en contre.

Lens chute face au Havre
Les Havrais restent à la 7e place mais réalisent une belle opération comptable en revenant à une longueur du 3e, le Clermont Foot. Les Havrais se procuraient les deux plus grosses occasions d'une première période plutôt fermée.

Urgent: pas de troisième mandat pour Benkirane à la tête du PJD
Pour Abdelilah Benkirane, qui briguait un troisième mandat au sein du parti, c'est la déception. Sur 231 électeurs, 101 membres de Conseil national ont voté pour l'amendement et 126 contre.

Tout aussi alarmant, pas moins de 52% des salariés français présentent un niveau élevé d'anxiété, 16% présentent "probablement un trouble anxieux", 29% un niveau dépressif élevé et 6% ont probablement une dépression.

Parmi les autres facteurs de stress, qui concernent 15 à 20% des salariés, on trouve le manque d'autonomie, l'impolitesse des collègues et/ou clients mais aussi le fait de fréquenter des personnes aimant faire souffrir.

Les sources de stress au travail (les facteurs de risques psychosociaux) sont extrêmement nombreuses et leur grande diversité apparaît dans les résultats de cette étude. En revanche, les catégories cadres et non-cadres sont à égalité vis-à-vis de cet état. Même écart de sept points entre les seniors et les jeunes, moins stressés que leurs aînés. Seule éclaircie dans ce tableau: il y a tout de même 51% des salariés qui ne sont pas touchés par le stress au travail.