Les professionnels du secteur sont exposés à 60 substances dangereuses — Ongles

Jeudi, 23 Nov, 2017

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), publie, jeudi 23 novembre, les résultats de son étude sur les risques pour la santé des professionnels du soin et de la décoration des ongles, exposés à de nombreuses substances chimiques dangereuses. Ils sont utilisés dans les produits de façonnage des ongles artificiels, comme les gels ou les résines.

Au vu des conclusions de son expertise, l'Agence recommande aux professionnels de rechercher de produits de substitution, utiliser de tables aspirantes et porter des équipements de protection individuelle adaptés (gants et masques contre les poussières).

Les activités de soin et de décoration de l'ongle sont réalisées par des prothésistes ongulaires et des esthéticiennes.

Elle relève 696 substances dans la composition des produits utilisés ou dans les atmosphères de travail. 60 de ces 700 substances ont été jugées très préoccupantes de par leur classe de danger la plus élevée (classification cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction (CMR), sensibilisant et/ou inscrite sur une liste de perturbateurs endocriniens potentiels).

Mahut et Herbert évincés pour la finale ?
En effet, ni Nicolas Mahut , ni Julien Benneteau ne prendront part à cette dernière lutte. Le double est prévu samedi et les deux derniers simples sont au programme dimanche.

Hervé Morin élu président de Régions de France — Normandie
Employant comme il aime à le faire une métaphore sportive, Hervé Morin dit vouloir bâtir un " pack des régions ". La présidence sera tournante, Hervé Morin et Renaud Muselier l'assurant en alternance.

Foxconn se met au pas concernant les heures supplémentaires des stagiaires
Une information que la firme a pu apprendre grâce aux nombreux audits qu'il effectue à travers les usines de ses fournisseurs. Un chiffre bien au-delà de la limite légale. "Ils n'auraient cependant pas dû pouvoir faire des heures supplémentaires ".

Grâce à des mesures effectuées dans des ongleries d'Ile-de-France et des Hauts-de-Seine entre juillet 2015 et octobre 2016, l'Anses estime que les professionnels du secteur sont exposés à près de 700 substances différentes, présentes dans leurs produits ou dans l'air de leurs locaux. Ces pathologies sont souvent dues à l'exposition aux méthacrylates, présents dans les gels et les résines utilisés pour les faux ongles. Ces produits sont "majoritairement responsables" des allergies cutanées observées chez certains professionnels et "peuvent également être mis en cause dans certains problèmes respiratoires", comme l'asthme.

L'Agence recommande également de rendre obligatoire une formation diplômante harmonisée pour toute personne amenée à exercer une activité de pose de prothèses ongulaires, incluant un module sur la prévention des risques professionnels et les bonnes pratiques de travail.

Allergies cutanées, asthme, ou encore maux de tête.

Deux mois plus tard, c'était au tour de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Afssaps) de tirer aussi la sonnette d'alarme en s'inquiétant cette fois-ci des risques pour les clientes qui se faisaient poser des faux ongles. Les risques potentiels liés à leur inhalation sont mal connus et " il apparaît nécessaire d'améliorer les connaissances " en la matière, juge l'Anses.