Une étude sur 20 ans sème le doute — Glyphosate

Mercredi, 22 Nov, 2017

C'est une étude qui vient bouleverser toutes les croyances. Alors que l'Union européenne doit décider, le 27 novembre, du sort du glyphosate, le Journal of the National Cancer Institute (JNCI) publie dans sa dernière édition les données d'une grande recherche épidémiologique visant à mettre en évidence les effets des pesticides sur les travailleurs agricoles.

Une récente étude ne constate pas de lien entre l'apparition de cancers et l'utilisation de l'herbicide. Par contre, les chercheurs mettent en avant un lien inédit entre le puissant herbicide et la leucémie myéloïde aiguë. Pour cette recherche, l'Agricultural Health Study (AHS) a suivi pendant 20 ans un panel extrêmement large: plus de 50 000 agriculteurs américains vivant dans l'Iowa et en Caroline du Nord. Jusqu'à présent, cette corrélation n'avait jamais été démontrée scientifiquement.

En revanche, l'AHS évoque un lien entre le glyphosate et la leucémie myéloïde aiguë.

Attentat contre Charlie Hebdo: trois personnes en garde à vue
Les enquêteurs ne sont jamais parvenus non plus à déchiffrer les messages contenus dans les boîtes mail des trois assaillants. Ces derniers mois, l'enquête s'est accélérée avec la mise en examen de six nouveaux suspects depuis avril.

Rainbow Six Siege : une troisième année de contenus prévue
L'Opération Chimera et l'événement Outbreak seront dévoilés en détails à Montréal dans le cadre du Six Invitational 2018. Ils devront faire face à une menace majeure dans ce qui sera le premier événement co-op du jeu : Outbreak .

Les salariés d'Amazon peuvent jouer à dénoncer leurs chefs — Nord
Il précise à Capital qu'il a contacté l'administration d'Amazon pour dénoncer une forme de " harcèlement ". Pour inciter les employés à participer à ce jeu étonnant, des affiches ont été placardées dans l'entrepôt.

Sauf que parmi tous les écrits scientifiques qui ont prouvé la dangerosité de ce produit, une nouvelle étude est venue contredire certains résultats.

Sciences et Avenir, en 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) avait alors classé le glyphosate comme cancérogène probable pour l'homme.