Les Etats-Unis autorisent une première pilule connectée

Jeudi, 16 Nov, 2017

C'est une grande première mondiale et médicale qui a été acceptée cette nuit aux Etats-Unis.

La Food and Drug Administration (FDA), l'agence sanitaire américaine, a donné son feu vert à l'utilisation d'un médicament "intelligent" qui permet de vérifier le suivi d'un traitement par les patients.

Tennis: Dimitrov accède aux demies du Masters en battant Goffin, diminué
Goffin, lui, est gêné depuis le mois d'août par son genou gauche mais il s'était rassuré en remportant deux tournois coup sur coup (Shenzhen, Tokyo) en octobre.

Grosse gaffe, le sexe de son futur enfant dévoilé — Kim Kardashian
La future maman invitée sur le plateau de Ellen de Generes , a enfin confirmé qu'elle attendait bien une fille. Et alors que cette immense décoration florale rose, laissait peu de place au doute quant au sexe du bébé.

18.7% de part de marché et 13.4 millions d'abonnés
L'opérateur revendique désormais près de 13,4 millions de clients à ses offres de téléphonie mobile. Iliad vient de publier ses résultats pour le 3ème trimestre.

Concrètement, le patient avale une pilule contenant un capteur, de la taille d'un grain de sel, fait de cuivre, de magnésium et de silice. Un timbre collé au bras du patient capte ensuite ce signal, qui est retransmis à l'ordinateur d'un médecin et à ceux d'autres personnes autorisées. Baptisé Abilify MyCite, il combine un patch et une molécule thérapeutique, l'aripiprazole, commercialisée depuis 2002 par le japonais Otsuka sous le nom "Abilify" et prescrite dans le traitement de la schizophrénie, des troubles bipolaires et de la dépression. Puis, via une connexion Bluetooth, l'heure de la prise du médicament est indiquée dans une application.