"Le prélèvement à la source est une bonne idée" — Gérald Darmanin

Mardi, 14 Nov, 2017

Gérald Darmanin a également défendu la mesure, expliquant qu'elle allait dans le bon sens: "Cet impôt contemporain est une bonne idée".

Le Gouvernement confirme la mise en œuvre du prélèvement à la source au 1er janvier 2019Le Gouvernement vient de confirmer aujourd'hui la mise en œuvre du prélèvement à la source au 1er janvier 2019.

Marseille : un jeune homme tué par balle
La victime était connue des services de police, notamment pour des faits d'infraction à la législation sur les stupéfiants. On apprend de même qu'il était défavorablement connu des services de police pour des faits liés à des stupéfiants.

Dakar : des solutions intégrées pour la sécurité en Afrique
Les présidents rwandais, Paul Kagamé, et malien, Ibrahim Boubacar Keïta, ont fait le déplacement. Cependant, seuls deux chefs d'Etat africains sont présents à la cérémonie d'ouverture.

Accident de train en RDC: de huit à 33 morts
Parmi les victimes , on retrouve de nombreux passagers qui avaient emprunté le train clandestinement. Il y a jusque-là une trentaine de corps, 26 blessés qui ont été acheminés à l'hôpital de Lubudi...

La réforme et ses nouvelles modalités seront intégrées au projet de loi de finances rectificative (PLFR), qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres et débattu fin novembre au Parlement, précise Bercy dans un communiqué. Selon lui, les nouvelles règles seront mises en oeuvre "de manière sécurisée".

Le système de prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu permettra aux foyers français de s'acquitter de leur contribution sans année de décalage. "L'administration fiscale a eu raison de mettre en place cette phase test. Surtout, je pense que nous avons eu raison, avec le président de la République et le Premier ministre, d'attendre un an de plus, pour bien regarder, pour essayer de simplifier, de diminuer les coûts pour les entreprises, pour mieux informer les contribuables et les agents publics". A l'issue d'un audit approfondi du dispositif demandé par le Gouvernement, le prélèvement à la source entrera en vigueur le 1er janvier 2019, permettant de déployer un dispositif amélioré. Or ces charges peuvent être atténuées avec une série de mesures de simplification, estime-t-on. In fine, les sanctions, "en cas de modulation à la baisse erronée de leur taux par les contribuables" ou "en cas de défaillance déclarative" pour les entreprises, seront allégées. En effet, le salarié pourra décider que son taux d'imposition tenant compte de sa situation familiale ne soit pas communiqué à son entreprise; celle-ci appliquant dès lors un "taux non personnalisé".