La liste noire des spécialités à éviter — Médicaments sans ordonnance

Mardi, 14 Nov, 2017

Voir notre article sur les médicaments classés dangereux pour la santé. Selon le magazine de l'Institut national de la consommation (INC), sur 62 médicaments seuls 21% sont "à privilégier".

Parmi ces médicaments sans ordonnance "à privilégier", on retrouve par exemple le Vicks Vaporub, le Gaviscon menthe, le Forlax 10G, le Maalox sans sucre et l'ImodiumCaps. Dans son enquête sur les 62 médicaments les plus vendus en automédication, près d'un sur deux serait à proscrire.

Coupe du Monde : La Croatie sera en Russie
Aujourd'hui cela a été un match très différent du match aller parce que la Grèce a été plus agressive. Malheureusement on a fait un très mauvais match à Zagreb il y a trois jours et on l'a payé".

Un bébé fait déjà 28 kilos à seulement 10 mois (vidéo) — Mexique
Dans ce cas, le traitement serait hormonal - et les chances de survie de Luis, bien meilleures. Et l'espoir est permis même si l'enfant a " un foie gras , un poumon gras et un cœur gras ".

Mandanda "déçu" pour Evra, "vraiment quelqu'un de bien" — OM
Cet événement ne manque pas de faire réagir depuis quelques jours maintenant... Les supporters n'ont pas à être au bord du terrain aussi.

Par ailleurs, 33% des médicaments évoqués sont considérés comme " passables", c'est-à-dire que " leur efficacité est faible ou non prouvée, mais ils sont généralement bien tolérés ". Ces remèdes renferment de l'antihistaminique (contre le nez qui coule), du vasoconstricteur (contre le nez bouché) et du paracétamol ou de l'ibuprofène (contre le mal de tête).

Les antirhumes, très répandus, sont pointés du doigt par le magazine: Actifed Rhume jour et nuit, Dolirhume paracétamol/pseudoéphédrine, Nurofen rhume, . Pour 60 millions de consommateurs: " En somme, pour décongestionner un nez bouché, on met un bazooka à la disposition des malades. "Ces tout-en-un cumulent des risques de surdosage et d'effets indésirables gravissimes (accidents cardiovasculaires, neurologiques, vertiges...), selon 60 Millions". Le constat est pour le moins inquiétant: 45% sont "à proscrire" selon le magazine, qui estime que le risque lié aux effets indésirables est plus grand que l'avantage procuré par leur utilisation. Cette dégradation provient du fait que, depuis juillet, les sirops ou comprimés à base de dextrométhorphane (dérivé opioïde), une substance efficace contre certaines toux sèches et fatigantes, ne sont plus accessibles sans ordonnance. Et de préciser que cette situation est liée à l'émergence des "purple drank" - des cocktails mêlant sodas et produits pharmaceutiques - prisés par les ados. Sur les 4 000 médicaments mis en vente sans ordonnance, 600 seraient 'en accès direct en pharmacie'. Sa conclusion est sans appel: la moitié d'entre eux est à proscrire. Le Pr Giroud, quant à lui, a souligné que "si le risque zéro n'existe pas, malheureusement l'efficacité zéro, elle, est indiscutable pour plus de 55% des médicaments d'automédication". "Il y a un problème d'information, le public ne connaît les médicaments que par la publicité or elle n'est pas véritablement informative", déplore le pharmacologue.