Danièle Obono recalée par Israël

Mardi, 14 Nov, 2017

Les autorités israéliennes ont indiqué lundi qu'elles refuseront l'entrée sur leur territoire à des élus français - dont quatre députés insoumis - qui disaient vouloir rencontrer le dirigeant palestinien emprisonné Marwan Barghouti.

" Nous n'autoriserons pas l'accès au territoire à ceux qui appellent activement à s'en prendre à Israël, en particulier quand ils demandent à rencontrer et à conforter un fieffé meurtrier comme Barghouthi, incitant ainsi à soutenir le terrorisme", a indiqué le ministre israélien de la Sécurité publique Gilad Erdan dans un communiqué de ses services et du ministère de l'Intérieur.

"Du jamais vu", selon la députée insoumise Clémentine Autain. Les autorités israéliennes recommandent donc par avance aux élus français " de ne pas prendre l'avion du tout ".

La délégation comprendra notamment le secrétaire général du PCF et sénateur Pierre Laurent, quatre députés LFI (Clémentine Autain, Danièle Obono, Muriel Ressiguier et Michel Larive) et des élus locaux dont le maire PCF de Gennevilliers Patrice Leclerc. Il est considéré comme un " terroriste " par l'État hébreu, qui lui a infligé cinq peines de prison à perpétuité pour meurtres pour son rôle dans la seconde intifada (soulèvement palestinien entre 2000-2005).

Emprisonné depuis plus de quinze ans en Israël, Barghouti avait pourtant triomphé en décembre dernier à l'élection de la direction du Fatah avec 70% des voix exprimées au Comité central du parti palestinien réuni en congrès à Ramallah, apparaissant ainsi comme un successeur possible à Mahmoud Abbas. L'État hébreu a engagé la bataille contre ce mouvement, qu'il taxe d'antisémite, en adoptant au mois de mars une loi interdisant l'entrée sur son territoire aux partisans de celui-ci.

Noah joue la continuité pour la finale — Coupe Davis
Yannick Noah juge sa sélection comme " une équipe compacte, l'émulation permet aux gars de gagner leur place ". Pas de surprise ce midi au centre national d'entraînement de la FFT.

Fronde à LREM : "100 démocrates" vont quitter le parti
Lire la suite sur LePoint.frIsraël refuse l'entrée à sept élus françaisBruno Le Maire est-il sur un siège éjectable? C'est un collège d'élus, de ministres, de cadres et 200 militants tirés au sort qui vont désigner les dirigeants.

Une casquette contre la somnolence au volant — Ford
Ford n'a pas indiqué si cette casquette intelligente et connectée serait prochainement amenée à être commercialisée. En attendant l'avènement des voitures autonomes, ce dispositif semble très intéressant.

La délégation française entendait aussi chercher à voir l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri, en détention administrative en Israël depuis le 23 août.

Salah Hamouri fait l'objet d'un ordre de détention administrative de six mois, confirmé le 22 octobre par la Cour suprême, qui siège à Jérusalem.

Le Quai d'Orsay s'est dit fin octobre "préoccupé" par sa situation, s'étonnant de ne pas avoir connaissance des charges retenues, et a "espéré" sa libération.

Des élus de la France Insoumise ont accusé mardi l'Etat israélien de "déni de démocratie et de liberté", en réponse aux déclarations des autorités israéliennes qui s'opposent à leur entrée sur le territoire en raison de leurs activités "liées au boycott d'Israël".