Visite de Donald Trump en Chine

Dimanche, 12 Nov, 2017

Qu'il semble loin le temps où Donald Trump, alors en campagne, accusait la Chine de pratiques commerciales déloyales et de "voler des emplois à l'Amérique". Le président des Etats-Unis, qui s'est rendu célèbre avec son projet de mur avec le Mexique, n'a en revanche pas visité le site contrairement à l'habitude de nombre de ses prédécesseurs lors de leur passage en Chine. "Je ne le reproche pas à la Chine".

Melania et Donald Trump ont assisté jeudi à un dîner d'Etat à Pékin, à l'occasion de la visite du président américain en Chine.

Contrats pharaoniques. Trump adouci?

Et malgré tous les contrats signés par les entreprises américaines dans les pays asiatiques, le déficit commercial de la première puissance économique mondiale pourrait encore se creuser. "Ça rappelle l'équilibre de la terreur pendant la Guerre froide", souligne Vincent Hervouët, expert des questions internationales d'Europe 1. La Chine a vite compris qu'il fallait travailler sur son ego. Parmi les autres bénéficiaires de ces accords, on peut citer Caterpillar, General Electric ou encore Qualcomm, l'un des fournisseurs d'Apple. De quoi mettre le pied (et la jambe) dans la porte de l'immense marché intérieur chinois. Enfin, dans l'agroalimentaire, JD.com, spécialiste chinois de la vente en ligne, s'est engagé à acheter pour 2 milliards de dollars de produits aux Etats-Unis sur les trois prochaines années, dont 1,2 milliard de dollars de viande, notamment du bœuf du Montana.

Résultat, l'avalanche d'accords a été qualifiée de "véritable miracle" par le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan.

Urgent - Léona Niasséne - Cheikh Ahmed Tidiane Niass Oumayma devient le 5ème Khalife
Cheikh Ahmed Tidiane Niass est le nouveau Khalife de Léona Niassène . Le président Macky Sall a perdu son véritable ami.

Commémorations du 11-Novembre : une première pour Emmanuel Macron
Emmanuel Macron a ensuite déposé une gerbe au pied de la statue de Georges Clemenceau , située en bas des Champs-Elysées. Premières commémorations du 11-Novembre d'Emmanuel Macron en tant que chef de l'État.

La mésaventure d'une jeune femme qui comprend mal son assureur
Ainsi, après avoir reçu ces photos, son assureur a répondu: " Bonjour Alyssa . Elle a même demandé à sa mère de faire les photos.

La Corée du Nord a également fait l'objet d'un tweet de M. Trump, parmi les premiers qu'il a envoyés depuis la Chine, dont les autorités ont banni Twitter, mais aussi Facebook et Google.

Or, c'est sur son positionnement par rapport au géant chinois qu'il est très attendu par les pays de la zone.

Encore des incertitudes. D'autant que si les chiffres avancés impressionnent, les deux chefs d'État se sont bien gardés de révéler les détails des contrats. L'accord mêle commandes fermes et "options d'achat". "Il est judicieux de se demander ce qui va réellement se concrétiser", avertit Christopher Balding, professeur à l'Université de Pékin, pointant des annonces "vagues", voire des partenariats "de routine".

Actuellement, la principale source d'énergie de la Chine est le charbon, qui assure 64 % de la production totale d'énergie du pays, contre 31 % aux États-Unis. Ainsi, malgré les protestations répétées de Donald Trump sur les transferts de technologies imposés aux firmes étrangères et les restrictions d'accès à de nombreux secteurs de l'économie chinoise, Xi Jinping n'a pas bougé d'un iota, laissant seulement entendre que la Chine "reste grand ouverte".