La mésaventure d'une jeune femme qui comprend mal son assureur

Samedi, 11 Nov, 2017

Ainsi, après avoir reçu ces photos, son assureur a répondu: " Bonjour Alyssa. Une jeune femme à qui un assureur auto a demandé des photos "de face et de côté" pour l'inscrire sur l'assurance automobile de sa grand-mère, lui a envoyé des clichés d'elle, ne comprenant pas que ce dernier voulait ceux de sa voiture. La jeune femme regarde ensuite son téléphone et ouvre un message de sa grand-mère, apparemment déjà au courant de sa méprise: "Tu lui as envoyé des photo de toi?"

Alyssa Stringfellow, une jeune Américaine de 25 ans, a connu une petite mésaventure avec son courtier s'assurance. Bien entendu, l'assureur souhaitait recevoir des photos de la voiture et non de la jeune femme qui a fièrement posé la main sur les hanches. Elle a même demandé à sa mère de faire les photos.

Le coup de gueule du pape François en pleine messe
"Le prêtre qui dirige la cérémonie dit "Elevons nos cœurs". "Je vois que quand je célèbre la messe, ici où là, il y a des gens qui passent leur temps sur leurs téléphones".

Harcèlement sexuel: Steven Seagal à nouveau sous le feu des projecteurs
Pas perturbée, elle a répondu: "'Je ne savais pas s'il te plairait'". "Combien ont dû faire plus?", ça m'a dégoûtée" explique-t-elle.

Un infirmier soupçonné d'être à l'origine de 106 morts — Allemagne
En 2015, la justice avait condamné le quadragénaire à perpétuité après l'avoir reconnu coupable du meurtre de deux patients . L'enquête avait été relancée en janvier 2014 car l'intéressé avait admis auprès d'un codétenu une cinquantaine d'homicides.

La jeune femme comprend rapidement son erreur. " On s'est demandé pourquoi [l'agent] avait besoin de photos de moi, sans penser une seconde qu'il parlait de la voiture ", écrit-elle ainsi. "Vous savez ce qu'on dit, on est soit cultivé ("book smart"), soit débrouillard ("street smart"), ce qui n'est clairement pas mon cas", renchérit-elle. Évidemment, mieux vaut rire ce drôle de malentendu.