Uber perd son procès à Londres

Vendredi, 10 Nov, 2017

Uber a fait appel.

Le tribunal du travail de Londres a en effet estimé qu'Uber devait considérer ses chauffeurs comme des employés et les rémunérer au salaire minimum. L'entreprise rappelle qu'ils sont des travailleurs indépendants et choisissent leurs horaires ainsi que leurs lieux de travail. Cela étant, une part non négligeable des chauffeurs travaillant pour ces plateformes revendiquent aussi cette indépendance et ne souhaitent absolument pas devenir des salariés. "J'ai confiance, nous sommes du bon côté de la loi", réagit l'un.

La plainte émanait de deux chauffeurs soutenus par le syndicat des travailleurs indépendants de Grande-Bretagne (IWCB). "La victoire d'aujourd'hui est une preuve supplémentaire, s'il en fallait encore une, que la loi est claire et que ces entreprises choisissent simplement de priver les travailleurs de leurs droits. Ces entreprises se moquent du droit du travail ". La firme, qui fait appel à 40 000 chauffeurs dans la capitale britannique, a fait appel de cette décision.

Un homme qui en veut à Brigitte Macron s'échappe d'un hôpital psychiatrique
Mon nom est affiché sur mon bureau, donc les gens remarquent tout de suite qu'ils sont reçus par Brigitte Macron . Ils ont également retrouvé une arme de poing de calibre 6.35 et 50 000 euros en liquide .

Céline Dion est déchaînée dans un club de Las Vegas!
Le DJ américain est d'ailleurs habitué à jouer le classique du film 'Titanic' dans les soirées où il se produit aux quatre coins du globe.

Le Japon surclassé par le Brésil avant d'affronter les Diables Rouges
Peu avant le repos, le Citizen Gabriel Jesus a triplé la mise en faveur de la Seleção (36e, 0-3). Le latéral gauche du Real Madrid a catapulté une frappe dans le lucarne de Kawashima .

" Le tribunal s'appuie sur l'affirmation que les conducteurs sont tenus de prendre 80 % des courses qui leur sont envoyées lorsqu'ils sont connectés à l'application". Selon lui, les chauffeurs qui effectuent des courses pour Uber ont été rémunérés en moyenne 15 livres (environ 17 €) par heure, tous frais déduits, en 2016. "La raison principale pour laquelle les chauffeurs utilisent Uber est parce qu'ils apprécient la liberté de choisir si, quand et où ils conduisent, et donc nous avons l'intention de faire un recours", a déclaré dans un communiqué Tom Elvidge, directeur général d'Uber au Royaume-Uni. La compagnie dispose de quatorze jours pour déposer ce recours.

Dans l'affaire dont le tribunal du travail a été saisi vendredi, deux chauffeurs d'Uber avaient mené les front contre l'entreprise au nom d'un groupe de 19 chauffeurs, affirmant que le service leur avait refusé des protections de base en les qualifiant d'indépendants.

" Au cours de l'année dernière, nous avons introduit un certain nombre de changements dans notre application pour donner encore plus de contrôle aux chauffeurs. Nous avons également investi dans des choses comme l'accès à une assurance maladie et nous continuerons à apporter des améliorations", a-t-il poursuivi.