En pleine nuit, une octogénaire forcée de quitter l'hôpital — Vannes

Vendredi, 10 Nov, 2017

Hospitalisée à l'hôpital Chubert de Vannes (Morbihan) fin octobre dernier, une octogénaire a été forcée de quitter sa chambre à minuit alors qu'elle était très affaiblie. Cette octogénaire souffrait ainsi depuis plusieurs jours de vomissements, manifestes conséquences d'un traitement suivi pour une sciatique. "Elle s'est habillée toute seule et a été mise dehors", s'indigne son fils, François Coupez, dans des propos rapportés par Ouest France.

Jusque là, tout semble aller pour le mieux pour qu'Yvonne retrouve la santé, la forme et l'appétit.

Mondial 2018: Le Sénégal espère prendre son ticket à Polokwane
Revenant justement sur l'enjeu du match, Aliou Cissé déclare: "vous avez entendu tout ce qui s'est passé autour de ce match". Mais Klopp pourrait bien faire d'une pierre deux coups et assister vendredi au match face aux Bafana Bafana.

Le meurtrier présumé de l'inconnue du Jura interpellé
A l'époque, une enquête est immédiatement ouverte et confiée à la section de recherche de Besançon et celle de Lons-le-Saunier. Son ADN correspond à celui trouvé sur la victime et sur le lieu de la découverte du cadavre, a précisé Pascal Péresse.

Un lycée évacué après une explosion — Cannes
Une enquête a été ouverte et tous les élèves et enseignants présents ont été fouillés. Le lycée a été évacué et il n'y aurait aucun blessé.

"A minuit, un médecin est venu la voir en lui disant qu'elle devait partir. Yvonne a alors tenté de joindre sa famille, en vain". L'hôpital lui demande alors si elle a de l'argent pour se payer un taxi. Et son fils de poursuivre: "En pleine nuit, à 80 ans, ma mère s'est retrouvée devant l'hôpital et à payer 103euros pour rentrer chez elle, à Belz". Elle ne mangeait plus et était très faible. "Sans force, elle aurait pu passer la nuit dehors sans pouvoir rentrer chez elle", indique son fils. " Une situation absurde, pour François Coupez. Par conséquent, nous ne pouvons faire aucun commentaire sur sa prise en charge", ajoute la direction.