Emmanuel Macron furieux après ses ministres : qu'ont-ils fait pour l'énerver ?

Mercredi, 08 Nov, 2017

Lors d'un conseil des ministres hier, le chef de l'Etat Emmanuel Macron aurait profité de cette réunion hebdomadaire pour recadrer fermement ses ministres.

Lundi, le Parisien publiait un article intitulé "Rumeurs et châtiments", dans lequel les lecteurs découvraient tout un tas de petites phrases assassines, prononcées par des membres du gouvernement sur plusieurs de leurs camarades, dont Gérard Collomb, Jean-Yves Le Drian, Brune Poirson ou encore Bruno Le Maire.

Amazon commercialise enfin son Fire TV Stick en France
Le Fire TV Stick Basic Edition est en vente dès aujourd'hui sur Amazon et les premières expéditions démarreront demain. Coté réseau, le produit ne propose pas de prise ethernet et fonctionne uniquement en Wi-Fi N/AC.

Disparition inquiétante d'une femme dans le Var — Appel à témoins
Elle a quitté les lieux à 3 heures du matin pour rejoindre son domicile à bord de sa Ford Puma noire immatriculée CM-679-ZA. Après de longues heures de recherches infructueuses, la jeune femme a été retrouvée vivante dans l'après-midi.

Twitter passe aux gazouillis à 280 caractères
En réponse à cette trouvaille, Twitter a rappelé les deux utilisateurs à l'ordre en suspendant temporairement leur compte. Pourtant, certains ne sont toujours pas satisfaits et sont prêts à défier le système de Twitter .

Résultat, Emmanuel Macron a pendant de longues minutes tapé du poing sur la table, en tonitruant qu'il ne "cautionne en rien ces propos", raconte Le Figaro. Le journal relaie les luttes d'influence au sein du pouvoir alors que se profile un remaniement ministériel lié au départ de Christophe Castaner, qui abandonne son poste de porte-parole du gouvernement pour prendre la tête du parti La République en marche.

A lire aussi -Emmanuel Macron très en colère après un de ses ministres: que se passe-t-il? L'objectif affiché étant de ne pas retomber dans les "travers" du quinquennat de Hollande, forcé de composer avec les langues bien pendues de ses ministres.