Vive passe d'armes entre Sacha Houlié (LREM) et Guillaume Larrivé (LR)

Jeudi, 28 Sep, 2017

Si certaines associations de défense des droits de l'homme s'inquiètent du projet de loi antiterroriste qui est à l'étude à l'Assemblée, Eric Ciotti considère pour sa part que le texte ne va pas assez loin.

De son côté, l'exécutif met en avant l'argument que le régime d'exception post-attentats ne peut être prolongé "indéfiniment". Il acte la sortie de l'Etat d'urgence instauré le 13 novembre 2015 après l'attentat du Bataclan et il signifie que la France accepte la fin du contrôle aux frontières.

Le député niçois Eric Ciotti, spécialiste des questions de sécurité chez Les Républicains, défendra dans l'hémicycle une contre-proposition de loi.

Game of Thrones : de nouvelles informations sur la saison 8
Et ce ne sont pas des inconnus: Miguel Sapochnik , David Nutter , ainsi que les showrunners David Benioff et D.B. Ce ne seront pourtant pas ces metteurs en scène reconnus qui réaliseront l'épisode final.

Netflix veut mettre sa technologie Wi-Fi à disposition des compagnies aériennes
Maintenant qu'il est disponible dans 190 pays, le géant du divertissement cible les compagnies aériennes et leur clientèle. Il sera donc intéressant de voir comment les compagnies aériennes répondront à cette initiative les mois prochains.

Série C de Bombardier: Philippe Couillard prône la ligne dure contre Boeing
Il a ainsi été choisi dernièrement pour lui fournir de nouveaux avions de reconnaissance maritime, ainsi que des hélicoptères Apache.

Le député de La République en marche Sacha Houlié, également vice-président de l'Assemblée, leur a reproché avec véhémence un "duo de claquettes" à visée politique: "C'est une campagne politique pour soutenir la candidature de Monsieur Wauquiez à la présidence des Républicains".

Le député LR Guillaume Larrivé lui a répondu, d'abord moqueur, en le félicitant de "ne pas avoir oublié la rhétorique du mouvement des jeunes socialistes" où Sacha Houlié a commencé sa carrière politique. Le jeune parlementaire a conclu en évoquant un "déni des mesures juridiques" adoptées pour sortir de l'état d'urgence.

Eric Ciotti, député azuréen, conduit la fronde contre le gouvernement et contre les député LREM qui souhaitent lever l'état d'urgence et adapter les lois antiterroristes.